Que valent les deux victoires de Nick Kyrgios sur Novak Djokovic ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Nick Kyrgios est invaincu en deux matches face à Novak Djokovic. (P. Lahalle/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nick Kyrgios aime rappeler qu'il est invaincu face au Serbe Novak Djokovic. Alors que les deux hommes vont s'affronter pour une troisième fois, dimanche, lors de la finale de Wimbledon, retour sur les deux succès de l'Australien.

Deux dynamiques opposées en 2017

Tout d'abord, il faut rappeler le contexte. Les deux hommes se sont affrontés en 2017 et les deux étaient dans des dynamiques bien différentes. L'année précédente, Nick Kyrgios avait grimpé au classement de la 30e à la 13e place. Il était en pleine ascension et le top 10 lui semblait promis.

De son côté, Novak Djokovic était en pleine décompression après son sacre à Roland-Garros en 2016. Les quatre titres du Grand Chelem en poche, le Serbe devait se trouver de nouveaux objectifs. Surtout, son coude droit commençait à lui poser problème. À tel point que sa saison 2017 se terminera en juillet après son abandon en quarts de finale à Wimbledon face à Tomas Berdych (6-7, 0-2 ab.). Autrement dit, l'un était en feu tandis que la flamme de l'autre vacillait.

Acapulco, quart de finale : Kyrgios bat Djokovic (7-6 [9], 7-5)

Quand Novak Djokovic décide de s'inscrire pour la première fois de sa carrière à Acapulco, il n'est déjà pas au mieux. À l'Open d'Australie, quelques semaines plus tôt, il a sombré dès le deuxième tour, battu par Denis Istomin, 117e, en cinq sets (7-6, 5-7, 2-6, 7-6, 6-4). Au Mexique, il sort vainqueur d'un bras de fer de 2h35 face à Juan Martin Del Potro (4-6, 6-3, 6-4) avant de se casser les dents sur le jeune et ambitieux Kyrgios. À 21 ans, l'Australien montre déjà un fort caractère et déploie un jeu explosif. Il assomme Djokovic avec pas moins de 25 aces et se paie le luxe d'écarter deux balles de premier set (7-6 [9], 7-5). Kyrgios remportera même ce quart de finale sur un ultime break.

Indian Wells, huitièmes de finale : Kyrgios bat Djokovic (6-4, 7-6 [3])

Une revanche est vite proposée au Serbe puisque les deux hommes se retrouvent quelques jours plus tard en huitièmes de finale à Indian Wells. Fait amusant, le Serbe a dû passer une nouvelle fois l'obstacle Del Potro (7-5, 4-6, 6-1) avant de retrouver l'Australien. Et le résultat sera le même, avec une nette victoire de Kyrgios qui n'aura eu aucune balle de break à défendre dans le match (6-4, 7-6 [3]). Le n°2 mondial a pourtant beaucoup tenté durant ce match.

lire aussi

Comment Kyrgios avait marqué les esprits à Indian Wells en 2017

Il s'est aussi beaucoup énervé, fracassant sa raquette au sol et invectivant sans relâche son clan. Triple tenant du titre, Novak Djokovic n'a jamais trouvé la solution face à un adversaire qui alternait entre amorties et coups de bûcheron. Il concède déjà sa troisième défaite de la saison, en mars, alors qu'il lui avait fallu attendre le mois de mai l'année précédente pour arriver au même bilan. Nerveux et hésitant, Djokovic avait montré sur ce match toutes ses limites. Et ces dernières allaient s'accentuer jusqu'à cette fin de saison prématurée à Wimbledon avant un retour au plus haut niveau. Mais c'est une autre histoire.

lire aussi

L'étrange relation entre Nick Kyrgios et Novak Djokovic

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles