Valentino Rossi espère continuer en 2021

Oriol Puigdemont
motorsport.com

Le contrat de Rossi avec l'équipe officielle Yamaha arrive à expiration fin 2020. Il y a quelques mois, la marque japonaise a annoncé le recrutement de en lieu et place de Rossi, jusqu'en 2022 au moins. Le Docteur se trouvait dès lors face à un dilemme, mettre fin à sa carrière à 41 ans ou la poursuivre avec une nouvelle équipe, probablement Petronas Yamaha.

Dès l'annonce, le constructeur d'Iwata a en effet confirmé que si souhaitait poursuivre sa carrière, il se verrait fournir un matériel d'usine. Le numéro 46, de son côté, a tempéré en déclarant qu'il devait effectuer quelques courses avant de prendre sa décision, afin de voir s'il est toujours en mesure de remplir les objectifs qu'il se fixe en piste.

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le GP de Finlande reporté à son tour

Seulement, la situation actuelle causée par la pandémie de COVID-19 empêche la tenue des Grands Prix pour le moment. Il est possible que la saison ne se dispute pas, et si jamais elle se dispute tout de même, il paraît improbable qu'elle comporte plus de dix courses. Des conditions qui font que le moment ne serait pas idéal pour que le #46 prenne sa retraite.

Dans ce contexte, Valentino Rossi a fait ce week-end un pas vers un prolongement de son bail en MotoGP, dans une interview diffusée sur les réseaux sociaux de Yamaha. "Il est clair que ce ne serait pas la meilleure manière de terminer ma carrière, car il est même possible que l'on ne coure pas en 2020", explique-t-il. "Il serait donc plus juste de faire une nouvelle saison et peut-être de m'arrêter à la fin de la saison suivante. J'espère donc pouvoir continuer en 2021."

"Je suis dans une situation difficile", concède le pilote italien, qui sent qu'il va devoir faire son choix avant de commencer à courir. "Ma première option est d'essayer de continuer parce que je suis suffisamment motivé et je veux continuer. Mais il est très important de comprendre quel est mon niveau de compétitivité, parce que dans la seconde moitié de l'année dernière, en particulier, on a beaucoup souffert, et il est arrivé trop souvent que je sois trop lent et que je ne puisse pas me battre pour le top 5. Dans mon esprit, j'ai donc une autre année avec l'équipe officielle et j'ai besoin de temps pour prendre ma décision. J'ai besoin de cinq ou six courses pour comprendre si je peux être plus fort avec mon nouveau chef mécanicien et quelques changements dans l'équipe."

"Le problème c'est de ne pas courir − avec le virus, on ne peut pas courir. Je pense donc que je vais devoir prendre ma décision avant que l'on coure, car dans le scénario le plus optimiste on ne pourra le faire que dans la seconde moitié de la saison, donc autour d'août ou septembre, espérons, si tout va bien. Mais je dois prendre ma décision avant. Quoi qu'il en soit, je veux continuer, mais je dois prendre cette décision avant de disputer la moindre course."

Lire aussi :

Quartararo espère que Rossi restera en MotoGP

À lire aussi