Valentino Rossi toujours positif au COVID-19

Léna Buffa
·3 min de lecture

Trois semaines après avoir été testé positif au COVID-19, espère enfin tourner la page. Cependant, la condition sine qua non pour faire son retour en piste est de présenter deux tests PCR négatifs, or le premier qu'il a réalisé mardi 3 novembre s'est une nouvelle fois révélé positif. Sa participation au Grand Prix d'Europe, qui se déroulera cette semaine à Valence, reste donc incertaine, et Yamaha a d'ores et déjà annoncé avoir ajouté Garrett Gerloff sur la liste des possibles participants.

"Si Rossi n'est pas en mesure de répondre à l'exigence de deux tests PCR négatifs pour pouvoir participer au Grand Prix de ce week-end, l'Américain le remplacera", précise l'équipe officielle du constructeur d'Iwata, qui fait ainsi appel à l'un de ses pilotes WorldSBK. "Le dernier test PCR de Rossi, effectué mardi 3 novembre, a donné un résultat positif au COVID-19. Cependant, l'Italien va subir un nouveau test aujourd'hui [mercredi 4 novembre]. S'il est testé négatif, il aura encore suffisamment de temps pour effectuer le deuxième test PCR requis et prendre la direction de Valence."

Lire aussi :

Cameron Beaubier, l'espoir d'une nouvelle génération US en Grand Prix

Le #46 avait ressenti les signes de la maladie quelques jours après le Grand Prix de France et avait alors obtenu confirmation via un test qu'il avait bel et bien été infecté par le coronavirus, admettant alors sa tristesse et sa colère. Bien que rapidement débarrassé des symptômes les plus forts, il avait dû respecter un isolement de dix jours, comme l'imposent les autorités italiennes, et c'est donc depuis son domicile qu'il a suivi les deux manches du MotorLand Aragón.

Cette absence qui a fait suite à trois abandons consécutifs a fini de le faire plonger au classement, et il se trouve à présent mathématiquement hors jeu dans la course au titre, 15e du championnat à 79 points du leader alors que le MotoGP entre dans sa dernière série de trois courses. C'est donc pour le panache que Rossi espère reprendre la compétition désormais.

L'équipe officielle Yamaha, qui a choisi de ne pas le remplacer pour ces deux premières absences, n'a en revanche pas perdu sa quatrième place au championnat des teams, où elle talonne Ducati − en délicatesse sur le MotorLand − de quatre points. S'il devait à nouveau manquer un Grand Prix, Rossi serait cette fois remplacé par Gerloff, qui évoluerait au sein de l'équipe technique du #46.

Le Grand Prix au programme ces prochains jours sera le 12e des 14 rendez-vous de la saison MotoGP, organisé à Valence. Comme quatre autres pistes précédemment, le circuit Ricardo Tormo accueillera deux épreuves consécutivement, et celle de cette semaine porte le nom de Grand Prix d'Europe, une première dans le championnat depuis 1995. Avant l'entrée dans cette dernière série de trois manches organisées sans pause, l'IRTA en a appelé à la responsabilité de chacun, afin que le paddock maintienne au maximum sa bulle de sécurité et mette toutes les chances de son côté pour que la saison aille à son terme.

Lire aussi :

Le MotoGP veut garder le paddock dans sa bulle pour les derniers GP

Outre Valentino Rossi, deux autres pilotes ont dû manquer des Grands Prix cette saison après avoir été infectés par le coronavirus. D'abord Jorge Martín, jusqu'alors engagé dans la course au titre Moto2 et absent des deux manches de Misano. Puis le pilote Moto3 Riccardo Rossi, testé positif avant le Grand Prix de Teruel, il y a deux semaines. Dans la même catégorie, Tony Arbolino a lui aussi dû se résoudre à un forfait, mais pour une course seulement, après avoir été identifié comme proche contact d'une personne infectée et par conséquent placé à l'isolement par les autorités espagnoles.