Van Marwijk/Van Bommel, une histoire de famille au service de l’Australie

Vadeevaloo, Teddy
Sport24
/ Panoramic

Van Marwijk/Van Bommel, une histoire de famille au service de l’Australie

/ Panoramic

Sélectionneur néerlandais de l’Australie, premier adversaire des Bleus au Mondial, Bert van Marwijk travaille en famille puisque l’un de ses adjoints, l’ancien milieu Mark Van Bommel, est tout simplement son beau-fils.

Van Bommel et Van Marwijk, c’est une histoire qui dure. Et pour cause. L’ancien milieu du PSV et du Bayern Munich s’est marié avec la fille de l’actuel sélectionneur australien. Mais il serait trop simple de résumer la relation entre les deux hommes à leurs liens familiaux. Car les deux Néerlandais se connaissent depuis la fin des années 90 lorsque Van Marwijk dirigeait le débutant Van Bommel au Fortuna Sittard, avec une finale de la Coupe des Pays-Bas à la clé en 1999. Et si les deux hommes ont connu des chemins différents par la suite en club, ils se sont retrouvés en sélection lorsque Van Marwijk a rappelé Van Bommel en 2008, ce dernier ayant refusé de jouer avec les Pays-Bas sous la direction du prédécesseur, Marco van Basten.

Van Bommel, « Orange » atypique

« Oui, je fais le sale boulot. Et alors ? Une équipe de football ne peut être constituée de onze danseuses ». Cette phrase, à elle seule, résume si bien le personnage Mark van Bommel. Milieu de terrain, l’ancien joueur du FC Barcelone (2005-2006) et du Bayern Munich (2006-2011) a traîné une mauvaise réputation tout au long de sa carrière. Adepte de la provocation et du vice, il n’avait pas le même style que ces brillants prédécesseurs, plus romantiques et techniques, des années 70 et 80. Considérant « l’adversaire comme l’ennemi », il s’avérait tout de même précieux pour ses partenaires en (...) Lire la suite sur sport24.com

L’Argentine, prétendante au titre ou simple figurante ?

Coupe du monde 2018 : Le programme de ce vendredi 15 juin

Giresse : «Il faut que la jeunesse s’accompagne de l’intelligence de jeu»

Lopetegui après son limogeage : «le jour le plus triste de ma vie depuis la mort de ma mère»

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

À lire aussi