Varane est un candidat naturel pour être le capitaine des Bleus, Mbappé est un prétendant

Raphaël Varane et Kylian Mbappé avant la demi-finale de Coupe du monde contre le Maroc (2-0, le 14 décembre). (P. Lahalle/L'Équipe)

Didier Deschamps doit aussi trouver un nouveau capitaine. La succession naturelle va vers Raphaël Varane, vice-capitaine au Qatar, mais l'intronisation de Kylian Mbappé dans ce rôle pourrait aussi être un signal fort de la part du sélectionneur.

En se retirant de la scène internationale, Hugo Lloris abandonne non seulement son but mais aussi son brassard. En 145 sélections, le gardien de Tottenham a été 121 fois capitaine, ce qui constitue également un record. C'est Laurent Blanc qui lui avait confié le brassard tricolore en 2010 à la sortie du fiasco sud-africain et de la grève de Knysna dont l'ancien Lyonnais faisait partie.

lire aussi : Hugo Lloris prend sa retraite internationale

Didier Deschamps le confirmera dans ce statut dès le début de son mandat en août 2012. Cinq autres internationaux se sont partagé le bout de tissu durant le règne de Lloris quand l'ex-Niçois était absent : Raphaël Varane (18 fois), Steve Mandanda (2 fois), Presnel Kimpembe (2 fois) et une fois Olivier Giroud et Antoine Griezmann.

Le discours de Mbappé à la mi-temps de France-Argentine comme symboleLa logique voudrait que le défenseur de Manchester United endosse la succession du gardien de Tottenham. Varane (29 ans) était encore le vice-capitaine à la Coupe du monde. Dans son rôle central dans l'équipe, dans la vie de la sélection et auprès de Didier Deschamps - qui a tout fait pour qu'il soit au Qatar malgré une blessure au biceps fémoral de la cuisse droite en amont de la compétition -, le quadruple vainqueur de la Ligue des champions pèse dans le paysage tricolore.

L'ancien pilier du Real Madrid est aussi le cadre qui peut le mieux se projeter sur l'avenir vu son âge par rapport aux autres tauliers qu'étaient Steve Mandanda (37 ans), Olivier Giroud (36 ans) ou Antoine Griezmann (31 ans) au Qatar. Absent au Mondial, Presnel Kimpembe (27 ans) n'a aucune garantie sur son futur de titulaire avec l'émergence de Dayot Upamecano, Ibrahima Konaté et alors que William Saliba pousse derrière.

lire aussi : Hugo Lloris sur sa retraite en bleu : « Je préfère sortir en étant au plus haut »

De plus en plus leader depuis cette Coupe du monde, Kylian Mbappé pourrait alors être un signal fort de la part de Deschamps. C'est lui qui a secoué les siens amorphes à la mi-temps de la finale face à l'Argentine (3-3, 2-4 aux t.a.b., le 18 décembre) avec un vrai discours de capitaine.

L'attaquant symbolise également le trait d'union entre les générations vu son âge mais aussi une certaine légitimité et sa longévité en équipe de France (66 sélections, 36 buts). À 24 ans, le Parisien a l'épaisseur pour endosser ce rôle. À 23 ans, Lloris était devenu à Wembley le plus jeune capitaine de l'histoire des Bleus contre l'Angleterre (2-1, le 17 novembre 2010).

lire aussi : Maignan en pole pour succéder à Lloris, Mandanda pour l'intérim en mars