Vasilyev : "Je voulais rester dans le foot"

L'ancien vice-président de l'AS Monaco s'est confié sur sa reconversion comme intermédiaire pour de futurs transferts.
L'ancien vice-président de l'AS Monaco s'est confié sur sa reconversion comme intermédiaire pour de futurs transferts.

L'ancien vice-président de l'AS Monaco, écarté de son poste en février 2019, est revenu dans un entretien à L'Equipe sur sa reconversion et son projet de travailler comme intermédiaire sur les transferts. Un projet né de sa volonté de rester dans le monde du football.

"Je voulais rester dans le foot. Quand vous commencez à avoir ça dans le sang, vous ne pouvez plus vous en passer, a-t-il assuré. J'ai pensé qu'avec ma connaissance du marché, puisque Monaco est le seul club au monde qui a encaissé un milliard d'euros de transferts (depuis 2010, selon une étude du CIES), j'avais la faculté de jouer un rôle d'intermédiaire."

Un rôle qu'il se voit surtout excercer en Ligue 1, mais pas que : "C'est le Championnat que je connais le mieux, il est important d'être présent ici mais je vais travailler globalement. J'ai été contacté par l'Europe de l'Est, par un puissant agent argentin..." Et collaborer avec Monaco ? "Bien sûr. Je parle avec Oleg (Petrov, son successeur), on a une bonne relation."

Enfin, l'homme d'affaires russe s'est confié sur les investisseurs du football français, et notamment Jim Ratcliffe, qui a racheté l'OGC Nice l'été dernier. "On reste en contact avec Jean-Pierre Rivère, tous les projets m'intéressent. Plusieurs investisseurs redynamisent le foot français, qui s'ouvre. Et j'entends que de nouveaux investisseurs pourraient arriver bientôt."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi