Vasseur optimiste : Alfa Romeo peut se battre avec McLaren

Benjamin Vinel


Frederic Vasseur, team principal d'Alfa Romeo Racing, lors de la conférence de presse des responsables d'équipes

Frederic Vasseur, team principal d'Alfa Romeo Racing, lors de la conférence de presse des responsables d'équipes <span class="copyright">Andy Hone / LAT Images</span>
Frederic Vasseur, team principal d'Alfa Romeo Racing, lors de la conférence de presse des responsables d'équipes Andy Hone / LAT Images
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Andy Hone / LAT Images

"Je pense que nous pouvons être optimistes. Si l'on compare avec Barcelone, nous étions loin, et nous avons progressé avec constance depuis ce stade de la saison. Nous travaillons dur pour apporter des évolutions, et nous devons rester sur ce chemin pour la dernière partie de la saison."

Meilleur temps en qualifications lors de chaque Grand Prix

Australia
Australia

 Australie

1'22"314

1'22"304

Bahrain
Bahrain

 Bahreïn

1'29"022

1'28"813

China
China

 Chine

1'33"419

1'33"523

Azerbaijan
Azerbaijan

 Azerbaïdjan

1'42"082

1'41"886

Spain
Spain

 Espagne

1'17"788

1'17"338

Monaco
Monaco

 Monaco

1'11"976

1'11"608

Canada
Canada

 Canada

1'12"122

1'11"572

France
France

 France

1'30"408

1'29"418

Austria
Austria

 Autriche

1'04"056

1'04"099

United Kingdom
United Kingdom

 Grande-Bretagne

1'26"449

1'26"224

Germany
Germany

 Allemagne

1'12"519

1'12"632

Hungary
Hungary

 Hongrie

1'16"041

1'15"800

Vasseur a été particulièrement enthousiasmé par le Grand Prix de Hongrie, où Räikkönen s'est classé septième juste derrière Carlos Sainz et Pierre Gasly, résistant aux assauts de la Mercedes de Valtteri Bottas lors des cinq derniers tours.


"Kimi retenait même une Mercedes à la fin, c'était une situation très appréciable. Nous avons au moins pu résister à Bottas pendant cinq ou six tours. Je pense que nous avons fait un bon pas en avant, encore une fois. C'est un très bon sentiment pour toute l'équipe avant la trêve. Nous avons connu deux semaines difficiles auparavant."



À lire aussi