Vendée Globe - Armel Le Cléac'h : "Yannick Bestaven va découvrir une notoriété"

Alexandra Lopez
·1 min de lecture

Êtes-vous surpris que votre record ne soit pas battu ?
Armel Le Cléac'h : "Oui et non. Effectivement, au départ, beaucoup de gens imaginaient avoir un record potentiellement 'battable' avec des nouveaux bateaux plus performants sur le papier que ceux qu’on avait en 2016. Maintenant, on le sait, sur chaque édition, la météo va décider des performances des marins, il va se passer beaucoup de choses et il s’en est énormément passé cette année. Le record est toujours un bonus mais n’est pas l’objectif des marins. Cette année les planètes ne se sont pas forcément très bien alignées, il y a eu une météo compliquée, de la casse notamment dans les favoris. Ça a beaucoup joué sur le temps de course final, parce que les grands favoris comme Jérémie Beyou ou Alex Thomson n’ont pas pu défendre leurs objectifs. Après on a eu Charlie Dalin et Thomas Ruyant qui pouvaient encore aller chercher peut être un meilleur temps de course, mais eux aussi ont eu des avaries qui les ont un peu pénalisés sur une grosse partie du parcours.

Au final, on a eu un course complètement relancée dans les mers du sud avec justement des bateaux d’ancienne génération comme le mien que Louis...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi