Vendée Globe : "Cela va être une arrivée de sangliers, cela va être incroyable", se réjouit Jacques Caraës

franceinfo
·1 min de lecture

Les premiers navigateurs du Vendée Globe vont arriver mercredi 27 janvier aux Sables d'Olonne. Mais les premiers arrivés ne seront pas forcément les vainqueurs. Du temps sera rendu à ceux venus en aide à Kevin Escoffier. Les marins vont donc tout faire pour arriver le plus vite possible et améliorer leur classement. "Cela va être une arrivée de sangliers, cela va être incroyable", a expliqué mardi 26 janvier sur franceinfo Jacques Caraës, directeur de course du 9e Vendée Globe.

franceinfo : Quelle va être la règle ?

Jacques Caraës : Il est difficile de dire qui va arriver le premier. Même s'il y a un petit avantage pour Charlie Dalin (Apivia) il ne faut pas oublier qu'il y a encore Louis Burton (Bureau Vallée) et Yannick Bestaven (Maître Coq). Louis Burton peut passer la ligne d'arrivée avec un temps de décalage très faible. Donc le premier n'est pas encore validé en temps réel. Après ces arrivées directes, il y a le temps compensatoire, donné il y a un mois par le jury international. Trois bateaux sont concernés, Jean Le Cam (Yes we Cam !) qui a un bénéfice de 16h15, Yannick Bestaven a 10h15 et Boris Herrmann (Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) qui a 6h. Donc on est dans un système complexe.

Comment allez-vous faire ? Est-ce qu'il y aura des ex æquos ?

Il n'y aura pas d'ex æquos, il y en aura peut-être dans le cœur, mais pas sur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi