Vendée Globe : Clément Giraud le bourlingueur effectue la course de ses rêves

Eric Cintas
·1 min de lecture

En regardant des chiffres bruts, c’est une évidence, question expérience maritime, le garçon a de la bouteille et il a bourlingué sur toutes les mers du monde : 130 régates et courses, en multicoques et monocoques, aux quatre coins du globe. Plus de 25 victoires et 40 podiums, 135 000 milles parcourus en équipage, 20 000 en double, 22 000 en solitaire. Et pourtant rien ne le prédestine à effectuer ce tour du monde en solitaire de 21 638 milles nautiques, d’autant que le sort s’acharne sur lui l’an dernier.

Le geste de gentleman d’Erik

En octobre 2019 Clément voit son bateau (l’ex PRB de Vincent Riou) partir en fumée le long du quai, au Havre d’où il doit prendre le départ de la Transat Jacques Vabre. Quelques jours plus tard son partenaire titre jette l’éponge et renonce au Vendée Globe. Mais sa rencontre avec Erik Nigon est ce qu’on appelle pudiquement un symbole de la solidarité des gens de mer. Les deux hommes font connaissance sur les pontons, Clément prêtant une voile à Erik. Après l’incendie, Clément prépare le bateau car Erik travaillant à plein temps celui–ci n’a pas le temps de le faire. Le skipper de l’Imoca Vers un monde sans SIDA...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi