Vendée Globe : la flotte fonce bille en tête dans Theta, Beyou désœuvré

AFP
·1 min de lecture

Abattu. Jérémie Beyou, qui volait au-dessus de l'eau avec son bateau dernière génération pour s'offrir cette victoire sur le tour du monde en solitaire qu'il attendait tant, a pris un coup de massue sur la tête dont il ne se relève toujours pas. "Honnêtement, je me réveille de quatre ans de préparation pour essayer de gagner le Vendée et ça c'est fini. Mon papa est parti à l'hôpital, il a fait un AVC une semaine avant le départ, j'ai complètement occulté tout ça. Forcément là, ça m'éclate un peu à la figure", a confié jeudi le skipper de 44 ans lors d'une vacation avec le PC course.

Beyou a enchaîné une succession d'avaries mardi qui l'a contraint à revenir aux Sables pour réparer. Un coup d'arrêt "super violent" à vivre pour le marin, qui pourrait ne pas reprendre la course. "Là, je ramène le bateau et je verrai après. Je ne sais pas, je n'en sais rien. Je ne sais pas", a-t-il répondu quant à ses intentions. Beyou est attendu samedi matin aux Sables d'Olonne. Il aura jusqu'au 18 novembre 14h20 pour repartir, comme le prévoit le règlement.

Jean Le Cam en tête

La flotte, quant à elle, poursuit...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi