Vendée Globe : "La frustration, je ne l'ai pas eue, j'ai été emporté par l'émotion" à l'arrivée, confie le skippeur Kevin Escoffier

franceinfo
·1 min de lecture

"La frustration, je ne l'ai pas eue, j'ai été emporté par l'émotion" à l'arrivée, a déclaré jeudi 28 janvier sur franceinfo le skippeur Kevin Escoffier, alors que le 9e Vendée Globe a été remporté par le marin Yannick Bestaven, à son arrivée aux Sables-d'Olonne jeudi à 7 heures, 53 minutes et 59 secondes, après 80 jours en mer. Le Normand Kevin Escoffier avait dû abandonner la course, après son sauvetage en mer le 1er décembre par Jean Le Cam. Il a accueilli hier plusieurs marins, dont Yannick Bestaven, qui avait été dérouté pour venir le sauver. "En se croisant, voilà, c'est un petit câlin. On parlé de ça [du sauvetage], c'est la solidarité des gens de mer, c'est de l'empathie", a raconté Kevin Escoffier.

>> Vendée Globe : Jean Le Cam est attendu dans la soirée de jeudi. Suivez notre direct.

franceinfo : Qu'avez-vous ressenti quand vous avez vu arriver Yannick Bestaven qui a tenté de vous sauver ?

Kevin Escoffier : Avant de partir sur l'eau [à la rencontre de Yannick Bestaven], j'étais partagé. Je me demandais : est-ce que je vais avoir de la frustration ? Est-ce que je vais avoir un pincement au coeur ? Des regrets ? Le pincement au coeur, je l'ai eu. La frustration, je ne l'ai pas eue parce que j'ai été emporté comme tout le monde. Quand on voit ces images, j'ai été emporté par l'émotion, l'émotion de voir arriver tout d'abord le premier sur la ligne, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi