Vendée Globe: Jérémie Beyou de retour aux Sables d'Olonne, la majorité de la flotte a passé la tempête Thêta

Hortense Leblanc
·1 min de lecture

C’est une course contre-la-montre dans laquelle sont embarqués Jérémie Beyou et ses équipiers. En début d’après-midi, le skipper français a remonté le chenal des Sables d’Olonne où le public s’était massé pour l’accueillir: "Revoir tout le monde à l’arrivée ça remet une grosse dose d’émotion et ce n’est pas facile à gérer. Tu aimerais être partout sauf là. Tu es heureux qu’il y ait des gens mais c’est un peu triste quand même", a témoigné le navigateur.

Mardi, une poulie de renvoi d’écoute, nécessaire à la manoeuvre des voiles, s’était arrachée sur son bateau, provoquant d’autres avaries. Un malheur n’arrivant jamais seul, pendant que Jérémie Beyou tentait de la réparer, son bateau a tapé un ofni, endommageant une partie du gouvernail qui permet de diriger le monocoque. Son équipe va maintenant devoir évaluer l’étendue des dégâts: "Dans 24 heures, on aura un état des lieux de tout ce qui est cassé, de ce qui est réparable, de comment ça l’est". Après d’éventuelles réparations, le skipper espère pouvoir reprendre le large: "Si on est capable de repartir, effectivement, on prendra le départ. C’est évidemment l’objectif". Conscient du retard accumulé, il a néanmoins tiré un trait...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi