Vendée Globe : Le mal de mer n'épargne pas les marins

Célia Sommer
·1 min de lecture

Tête qui tourne, fatigue, vertiges, sensation de mal-être et d’inconfort, augmentation du rythme cardiaque, nausées, puis vomissements. Ces symptômes, vous les avez sans doute reconnus et déjà éprouvés : ce sont ceux du mal de mer. Et contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, même les marins du Vendée Globe n’échappent pas à ces sensations désagréables.

Mais comment expliquer le mal de mer ? Il est provoqué par une différence de sensations, entre les yeux, qui permettent de se repérer dans l’espace, et l’organe d’équilibre (situé dans l’oreille interne) qui enregistre les changements de position du corps, notamment de la tête. Sur un bateau, les yeux indiquent au cerveau que le bateau ne bouge pas, alors que l’organe d'équilibre lui transmet des indications inverses. Le cerveau est alors incapable de deviner quelles sont les bonnes informations et se retrouve complètement perdu : c’est à ce moment-là qu’apparaissent les premiers symptômes.

"Face au mal de mer, tout le monde est un peu à égalité", explique Jean-Yves Chauve, marin et médecin officiel du Vendée Globe depuis la première édition en...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi