Vendée Globe : "On est parti pour un long voyage !", lance Damien Seguin après une semaine de mer

Eric Cintas
·1 min de lecture

On va revenir sur votre départ canon, racontez-nous à nouveau, était-ce prémédité ou pas ?
Damien Seguin : "C’est dans mes habitudes, en voile olympique j’aime bien prendre les départs devant et taquiner un peu la ligne. Ça m’a surtout fait plaisir qu’au moment du coup de canon je me retourne pour voir tous les autres bateaux derrière moi. Alors oui, j’avais un peu prémédité ça mais je le fais à chaque fois. Au Défi Azimut à Lorient en Septembre (ndlr dernière course préparatoire avant le Vendée Globe) j’avais fait pareil et en général c’est un exercice que j’apprécie et que je sais bien faire."

Sur un Vendée c’est symbolique, mais pourtant 24 h après vous étiez en tête de la course, comment avez-vous vécu cela ?
DS :
"C’était génial, pour mes partenaires, ma famille, mon équipe, mes proches... Mais il faut relativiser, c’était l’option qui voulait ça aussi. Comme j’ai été le premier à la prendre, c’était clair dans ma tête et je voulais aller dans cet endroit-là pour anticiper la suite des événements. Passer le plus près du cap Finisterre m’a mis en tête et mon positionnement vers le sud m’a donné raison.

De manière générale je suis...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi