L'oeil de Gabart sur le Vendée Globe : "On peut se réjouir du fait qu'il n'y ait eu qu'un seul abandon", François Gabart livre son analyse

Natacha Basdevant
·1 min de lecture

Comment expliquez-vous que parmi les quatre favoris, deux ont eu des problèmes techniques depuis le départ de la course ?
F.G
: "Ce que je pense c’est que parmi les quatre favoris qui sont Alex Thomson, Jérémie Beyou, Charlie Dalin et Thomas Ruyant, les deux qui étaient principalement là pour la victoire sont Jérémie et Alex. Il se trouve que ce sont eux deux qui ont eu les problèmes conséquents. Alors est-ce-que c’est parce qu’ils ont placé le niveau de risque plus élevé que Thomas et Charlie par exemple ? C'est difficile à dire, il y a plein de paramètres. Mais peut être que ces deux marins ont été plus agressifs dans leur trajectoire. En particulier Alex, avec la première dépression. Il a quand même attaqué assez fort dans une mer très difficile."

Peut-on observer une grande différence entre les bateaux d'anciennes et nouvelles éditions ?
F
.G : "Les bateaux sont très différents d’édition en édition. On peut imaginer que ce type de problème structurel est moins probable sur un bateau plus ancien néanmoins ça peut arriver. Jean le Cam a eu une trajectoire assez similaire à celle d’Alex Thomson dans cette fameuse dépression en première semaine. Et Jean à notre connaissance n’a pas eu de problème sur son bateau. C’est évident que les bateaux plus...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi