Vendée Globe : Pourquoi cette édition 2020 sera unique

Guillaume Poisson
·1 min de lecture

Parce que le protocole sanitaire aseptise le départ

D’ordinaire, le Vendée Globe est une immense fête populaire. Sur l’édition 2016, environ 2,25 millions de visiteurs étaient présents (1,5 million au départ et 750 000 lors des arrivées). Cette fois, il n’y a pas eu de village. En 2016, 300 000 et 350 000 personnes s’étaient massées pour faire leurs adieux aux 29 skippers engagés, dans une ambiance festive faite de hourras et de sons de cornes de brume. Cette fois, il n’y aura que les équipages, le staff, et le silence protocolaire d’une arrivée de ministre. "Cela évitera peut-être ces instants pénibles qui épuisent les marins avec ce trop plein d’émotion", a fait remarquer au Monde une épouse d’un ancien concurrent du Vendée Globe.

Cette neuvième édition avait d’abord été limitée initialement à une jauge de 5000 visiteurs sur le village, et à 9000 personnes le long du chenal le jour du départ. Des mesures tombées à l’eau avec l’annonce du nouveau confinement.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le préfet de Vendée a décrété mercredi un couvre-feu de 7h30 à 11h dimanche, c’est-à-dire le créneau-même du départ...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi