Vendée Globe : la voile "est un sport mixte, c’est ça qui fait la richesse de la course au large", explique la navigatrice Clarisse Crémer

franceinfo
·1 min de lecture

Arrivée mercredi 3 février aux Sables d’Olonne, Clarisse Crémer a terminé 12e du Vendée Globe 2020-2021. Elle devient la navigatrice l’ayant bouclé le plus rapidement, toutes éditions confondues, battant de plus de sept jours le record précédent d’Ellen McArthur. "J’ai à cœur de rappeler que c’est un sport mixte, nuance la skipper de Banque Populaire. C’est ce qui fait la richesse de la course au large, qu’il n’y ait pas de classement féminin à proprement parler. Hommes, femmes, tous confondus, chacun se bat avec ses armes. Et pour moi c’est très important."

Clarisse Crémer a toutefois fait part de sa satisfaction d’avoir battu le record. "On se donne à fond pendant trois mois pour boucler le tour du monde, et le fait de s’inscrire un peu dans l’Histoire de la voile, c’est une grande fierté", dit-elle.

"Je me considère comme une grande privilégiée"

"Je crois que j’ai été suivie par des bonnes étoiles pendant mon parcours sur l’eau", juge-t-elle. Elle a ainsi bouclé son premier tour du monde, en 87 jours, alors qu’elle n’avait jamais passé une nuit seule en mer, il y a six ans. "Ces dernières années, ça a été un peu en accéléré pour moi, et j’ai encore un peu de mal à me rendre compte de tout le chemin parcouru, confie-t-elle. Mais je me (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi