Vendée Globe : Quand le voilier de Thomas Ruyant devient source d'inspiration de DJ Molécule

Charlotte Diry
·1 min de lecture

Il a débuté la musique dans les années 2000. Molécule, de son nom de scène, a cet attrait pour les expéditions au contact de l'eau. Les vagues, le bruit, l'immersion, une source d'inspiration pour le spécialiste du field recording. Son but ? Être au cœur de l'action pour enregistrer tous les moindres bruits qui donneront suite à un album.

Cette idée du Vendée Globe s'est faite un peu par hasard. Alors qu'il rencontre Thomas Ruyant par l'intermédiaire d'un journaliste de Voile Magazine, le musicien avait pour projet de base de faire une navigation avec le skipper pour prendre des sons. Mais tout ne s'est finalement pas passé comme prévu.

Comme le courant est bien passé entre nous, j’ai proposé à Thomas, un projet beaucoup plus ambitieux.

Dès leur rencontre. "Ça a tout de suite matché, raconte le DJ, qui lui propose alors un projet beaucoup plus ambitieux. Le projet en question ? Équiper le monocoque de Thomas Ruyant de seize micros et treize caméras pour une immersion complète au cœur de la course. Le dispositif est important et ne peut pas s'improviser. Tout doit être réfléchi, calculé pour ne pas perturber le marin lorsqu'il...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi