Vendée Globe : Yannick Bestaven et Charlie Dalin ont franchi le cap Horn, un "gros soulagement"

Emma Sarango
·1 min de lecture

C'est le troisième et dernier grand cap du tour du monde en solitaire à la voile : le cap Horn a été passé par les premiers skippers du Vendée Globe. Yannick Bestaven a été le premier, samedi 2 janvier dans l'après-midi (14h42 heure française) à franchir la pointe sud du continent américain. Son dauphin, Charlie Dalin, l'a suivi un peu moins de 15 heures plus tard. Les poursuivants devraient le passer lundi.

Le cap Horn, c'est la sortie d’un long tunnel : celui des mers australes, avec leur ciel bas et lourd et leurs températures glaciales. Voilà pourquoi les skippers soufflent, explique Jacques Caraes, le directeur de course : "Le gros soulagement premier, c'est la récupération en températures. On peut ressécher le bateau à l'intérieur, qui est certainement très humide, donc ça va être le premier bonheur."

"Première chose à faire, c'est de trouver un moment pour vérifier son bateau complètement, à l'intérieur, regarder toutes les cloisons, si rien n'a sauté."

Jacques Caraes, directeur de course

à franceinfo

Une fois passé ce cap mythique, il faut vérifier son matériel, analyse Jacques Caraes : "Il faut faire un check complet de son bateau, c'est très important. Et puis après se mettre en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi