La vente de l’OM vire au fiasco, le mensonge éclate au grand jour

A la suite de son expérience au RC Toulon, Mourad Boudjellal s’imaginait déjà à la tête de l’Olympique de Marseille après s’être embarqué dans le projet de rachat de Mohamed Ayachi Ajroudi durant l’été 2020. Finalement, le dossier a viré au fiasco, et Boudjellal souhaite aujourd'hui tourner la page. Désormais président du Hyères 83 FC, évoluant en Nationale 2, le Varois est revenu sur cet échec et livre sa version.

Du côté de Marseille, l’été 2020 a été marqué par les nombreuses rumeurs de vente de l'OM par Frank McCourt, et un candidat semblait tenir la corde pour mettre la main sur le club : Mohamed Ayachi Ajroudi. Au côté de Mourad Boudjellal, l’homme d’affaires franco-tunisien avait pour projet de racheter l’écurie phocéenne, avec l’ambition de l’installer parmi le gratin européen. Finalement, le dossier a viré au fiasco. Depuis, Boudjellal s’est bel et bien reconverti dans le football, mais à la tête du Hyères 83 FC, club évoluant en Nationale 2 qui retrouvera pour son 32e de finale de Coupe de France ce samedi (15h30)… l’Olympique de Marseille. A cette occasion, il est revenu sur cet échec majeur, rejetant la faute sur Mohamed Ayachi Ajroudi.

« On m'a menti »

« Moi je ne voulais rien reprendre du tout parce que je n'en avais pas les moyens. C'est du passé. C'est une histoire que je regrette, je n'aurais pas dû me laisser embarquer là-dedans. Mais comme je dis, même Picasso faisait des brouillons, se justifie Mourad Boudjellal, dans un entretien accordé à La Provence. C'est…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com