Vergne quitte l'ELMS mais participera aux 24H du Mans

Basile Davoine
motorsport.com

ne disputera pas le championnat ELMS cette année, concentrant ses efforts sur son programme en Formule E. Néanmoins, le Français ne prend pas ses distances avec l'Endurance puisqu'il sera au départ des 24 Heures du Mans, toujours avec G-Drive Racing. Le double Champion en titre de Formule E disputera la classique sarthoise en juin prochain dans la catégorie LMP2 avec l'équipe russe, après une répétition générale fin avril lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps.

Lire aussi :

Coronavirus - Le point sur le bouleversement des calendriers

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

En 2018 et 2019, Vergne et l'écurie de , dont le programme compétition est géré par TDS Racing, avaient notamment remporté quatre victoires en ELMS. Quitter le championnat continental a été motivé par plusieurs raisons, y compris les conflits de calendrier, bien que la donne soit désormais bouleversée par les annulations et reports que provoque l'épidémie de coronavirus dans diverses disciplines. 

"C'est une bonne chose pour eux d'avoir la même équipe toute l'année [en ELMS] et c'est ça me donne plus de temps pour travailler sur la FE et me concentrer sur Le Mans", explique Jean-Éric Vergne à Motorsport.com. "Pour eux, trouver un pilote pour une seule course n'est peut-être pas ce qu'il y a de mieux. Je suis habitué à courir avec Roman au Mans, nous avons manqué la victoire de peu, deux fois de suite, donc j'espère que la troisième sera la bonne."

G-Drive devrait annoncer cette semaine son équipage complet pour l'ELMS et celui pour les 24 Heures du Mans. Roman Rusinov assure que Vergne sera remplacé par un pilote talentueux pour la totalité du championnat et que le troisième homme sera "un très bon Silver" pour succéder à . Ce dernier a rejoint les rangs de United Autosports pour la saison à venir.

Sous les couleurs de G-Drive Racing en 2018, Jean-Eric Vergne avait remporté la catégorie LMP2 aux 24 Heures du Mans avant une disqualification de l'Oreca 07 pour système de ravitaillement non conforme. L'an passé, la structure russe avait terminé sixième du LMP2 et 11e du classement général.

Propos recueillis par Gary Watkins  

À lire aussi