Vettel : Quelque chose "ne tourne pas rond" avec la Ferrari

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

Le week-end du Grand Prix de Grande-Bretagne aura été une longue succession de frustrations et de déceptions pour Sebastian Vettel qui ne pourra en retirer comme satisfaction que le fait d'avoir terminé à la dixième place, en résistant à Valtteri Bottas dans le dernier tour, inscrivant ainsi l'ultime point en jeu.

Mais que la course de Silverstone fut dure pour l'Allemand qui, parti en pneus tendres, n'a jamais semblé à son aise et n'a pas réussi à se jouer des voitures qui le précédaient et face auxquelles Charles Leclerc, qui a terminé troisième, n'a eu aucun mal à tenir et à s'envoler. De quoi faire dire au quadruple Champion du monde que quelque chose ne va pas, au-delà d'un simple problème de rythme.

Lire aussi :

Course - Hamilton gagne sur trois roues dans une fin de GP irrespirable !

"La voiture était très difficile à piloter", a-t-il expliqué après la course. "J'ai eu beaucoup de mal à trouver de la confiance et je ne sais pas pourquoi, donc nous devons nous pencher sérieusement sur la question."

"Mais, vous savez, si j'ai eu du mal pendant autant de tours lors de la course, et c'était du début à la fin, alors c'est qu'il y a probablement quelque chose qui ne tourne pas rond. Ce n'était pas une course très stressante. Je n'ai simplement eu aucune chance. Les gens autour de moi étaient plus rapides que moi. Je me faisais dépasser. C'était très difficile de gérer pour rester en piste."

"Physiquement, ça n'a pas du tout été une course difficile parce que je n'ai jamais pu attaquer avec la voiture. Elle ne m'a pas permis de faire ce que j'aime faire. Désormais, nous devons rechercher pourquoi et, bien évidemment, nous avons le week-end prochain [sur le même circuit] afin d'essayer de faire mieux."

Lire aussi :

Championnat - Les classements après le GP de Grande-Bretagne

Le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, a effectivement indiqué que comprendre les difficultés de Vettel était la priorité de l'équipe d'ici le week-end prochain, quand se déroulera le Grand Prix du 70e Anniversaire. "Si vous regardez notre course aujourd'hui, au moins du côté de Sebastian, c'était difficile. Avec sa voiture, on peut faire bien plus", a déclaré le dirigeant sur Channel 4. 

"Il a perdu du temps de piste vendredi, ce qui n'a pas aidé. Mais il n'a jamais été confiant avec la voiture ce week-end, donc il y a beaucoup de données à analyser pour comprendre et corriger ça. Alors que nous allons nous pencher sur les données de Charles pour essayer d'optimiser et voir ce que l'on peut faire, il y a beaucoup à faire du côté de Sebastian."