Qui veut vendre? Qui doit recruter? Les plans des clubs de Ligue 1 pour le mercato d’hiver

PSG, prime à la stabilité

Le PSG est devant un cas d’école. Numériquement, l’effectif du club de la capitale est suffisamment fourni pour parer à toutes les éventualités cette saison, la première partie de championnat l’a maintes fois éprouvé. La cascade de blessures n’a pas douché le champion de France, premier de son groupe et qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Tous les postes sont doublés. Il s’agirait plutôt, dans le cas présent, d’apporter des petites retouches à certains postes où, titulaires comme remplaçants, les joueurs n’ont pas toujours répondu aux attentes de leur entraîneur, au poste de latéral droit notamment.

Et pourtant, le technicien allemand n’est pas forcément favorable à une telle démarche, il a déjà eu l'occasion de s'en expliquer. Car Tuchel tient aussi à la qualité de vie du groupe. Elle pourrait s’avérer primordiale dans quelques mois. Le directeur sportif, Leonardo, a prévenu: ce marché des transferts hivernal sera un mercato d’opportunité. Ce qui ne veut pas dire que le PSG sera inactif, bien au contraire. Il va chercher à les débusquer. Paris a d’ailleurs entrepris des discussions avec la Juventus Turin pour le transfert du milieu de terrain Emre Can et du latéral droit Mattia De Sciglio. Dans le sens des départs, Julian Draxler ne quittera pas le club cet hiver. C'est moins sûr pour Edinson Cavani, proche de l'Atlético et condamné au banc parisien...

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi