VI Nations: Marler agacé par la polémique après son geste sur les parties génitales de Jones

RMC Sport

Dans le langage courant, on appelle cela un "chat-bite". Samedi, lors d'Angleterre-Galles (33-30) dans le Tournoi des VI Nations, le fantasque pilier gauche du XV de la Rose, Joe Marler, s'est illustré en tout début de match en touchant les parties génitales d'un adversaire. Alors que les acteurs des deux équipes se livraient à une petite échauffourée, le joueur des Harlequins a en effet attrapé les bijoux de famille du capitaine gallois Alun Wyn Jones, le tout en prenant un air innocent et en regardant ailleurs.

Si Marler avait semble-t-il plus l'intention de décontenancer son adversaire que de lui faire mal, son geste n'a pas fait rire tout le monde, loin de là. Jones a dit après le match "espérer" que "World Rugby jette un œil" à la séquence et sanctionne en conséquence le pilier, et sur les réseaux sociaux, de nombreux observateurs ont parlé d'agression sexuelle. Joe Marler, lui, a réagi dimanche soir à la... Joe Marler. Tout en provoc'.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le monde du rugby divisé

"Bollocks. Complete bollocks", a ainsi tweeté l'international anglais, avec un double sens évident: "bollocks", dans la langue de Shakespeare, est effectivement une manière de dire "foutaises", ou "conneries", mais "bollocks" est aussi un mot, pas forcément recherché, pour désigner... les testicules. Autant dire que l'intéressé n'avait pas l'intention de s'excuser.

Avant cette sortie, le monde du rugby avait commencé à se disputer sur la question d'une éventuelle...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi