Victoire confortable de la France contre la Lituanie avec 20 points pour Wembanyama

Victor Wembayama n'a pas manqué son premier match pour l'équipe de France. (S. Boué/L'Équipe)

Débuts réussis pour Victor Wembanyama avec les Bleus qui s'imposent 90-65 en Lituanie, en match de qualification pour la Coupe du monde 2023. Le prodige de 18 ans a inscrit 20 points.

Le joueur : Wembanyama, débuts tonitruantsIl n'aura fallu que soixante-dix secondes à Victor Wembanyama pour ouvrir son compteur en équipe de France pour sa grande première chez les « A ». Face à la Lituanie (90-65), vendredi soir en match de qualification pour la Coupe du monde 2023, le longiligne intérieur de Boulogne-Levallois, promis à la première place de la prochaine Draft NBA, a lancé son match par une claquette-dunk - en reprenant son deuxième shoot manqué - sur la tête de deux adversaires.

lire aussi : Le film de Lituanie - France

Le début, à n'en pas douter, d'une longue série pour « Wemby », qui a bénéficié d'une attention toute particulière de la part de la défense lituanienne, physique mais incapable de contrer la hauteur du Français.

À la pause, Wembanyama comptait déjà 12 points (pour 6 rebonds), en quatorze minutes de jeu. Il a poursuivi sa démonstration au retour des vestiaires en inscrivant, notamment, son premier panier à trois points en Bleu en fin de troisième quart, alors que son équipe écrasait les débats (67-47, 28e). Sans surprise, le pivot a, quand il jouait loin le ballon, mobilisé plusieurs défenseurs, permettant à ses coéquipiers, dont Sylvain Francisco (voir par ailleurs), d'obtenir de bons espaces de jeu ou des tirs ouverts.

lire aussi : Victor Wembanyama : « Il faut choquer, toujours choquer »

Le déroulé de la partie a surtout permis à Vincent Collet d'économiser le joueur qu'il dirige chez les Metropolitans (Betclic Elite) tout le quatrième quart temps (20 points à 6 sur 13 au final, 9 rebonds, 1 passe), en prévision de la rencontre à jouer lundi, à Pau, contre la Bosnie (20h30). La première pierre de l'ère Wembanyama vient d'être posée en équipe de France. Tout indique déjà que les fondations seront solides.

Le match : cinq minutes d'observation puis un match à sens uniqueMenés 4-0 sur les premières possessions, les Français n'ont jamais eu l'occasion de s'inquiéter face à un adversaire dont la maladresse (23 sur 63 au tir, 36,5%) a tout rendu plus facile pour les hommes de Vincent Collet. À la faveur d'un 11-0 réussi en trois minutes, les Français n'ont ensuite plus été repris au score, malgré un rapproché en milieu de deuxième quart-temps (29-28, 16e). La remise en action de Wembanyama a joué pour beaucoup dans le 12-3 infligé avant la mi-temps (41-31, 20e).

lire aussi : Décryptage : pourquoi Victor Wembanyama est un joueur hors norme

Deux autres joueurs se sont particulièrement mis en évidence au cours de la partie : Damien Inglis, très complémentaire de Wembanyama dans le secteur intérieur (15 points à 6 sur 10, 8 rebonds, 3 passes), et surtout Sylvain Francisco, impressionnant d'efficacité au tir (21 points, 8 sur 9 dont 5 sur 5 à trois points !), notamment en début de troisième acte, qui permettait à la France de plier le match (de 41-31 à 57-38).

En terminant assez tranquillement le début de soirée (victoire 90-65), l'équipe de France a surtout fait un très grand pas vers la qualification pour la Coupe du monde 2023 : un succès à Pau lundi face à la Bosnie Herzégovine (20h30) lui assurera le voyage en Asie (la compétition sera co-organisée par les Philippines, la Malaisie et le Japon), en août prochain.

Le chiffre : 5Les cinq joueurs qui fêtaient leur première sélection en équipe de France ont également inscrit leurs premiers points internationaux en A : Victor Wembanyama (20), Ismaël Kamagaté (6), Yoan Makoundou (5), Damien Inglis (15) et Juhann Begarin (2), qui s'est ajouté à la liste à 33 secondes du buzzer final.

lire aussi : Comme Wembanyama, ils étaient attendus pour leur première sélection chez les Bleus