Victoire d'Eileen Gu en Coupe du monde à Calgary pour son retour depuis son triplé aux JO de Pékin

Eileen Gu, lors des JO de Pékin, où elle a décroché deux titres (halfpipe et big air) et une médaille d'argent (slopestyle). (F. Seguin/L'Équipe)

La triple médaillée olympique Eileen Gu a réussi son retour, à Calgary, pour sa première compétition depuis les JO de Pékin : la native de San Francisco, qui représente sportivement la Chine, a solidement maitrisé cette Coupe du monde de halfpipe, sa 9e victoire sur ce circuit.

Elle lance 2023 comme elle avait terminé l'année précédente : sur une victoire. Après près d'un an loin des compétitions, la triple médaillée des JO de Pékin (or en halfpipe et en big air, argent en slopestyle, du jamais vu en ski freestyle) Eileen Gu, a signé son grand retour un dossard sur le dos, à Calgary. Dans le halfpipe canadien (un module en forme de "U"), la double championne du monde de 19 ans a décroché sa 9e victoire en Coupe du monde.

lire aussi : Eileen Gu, les clés du succès de la reine mondiale du freeski

Pas vraiment de surprise pour celle qui est aussi étudiante à Stanford et mannequin, tant elle domine cette discipline du halfpipe depuis quatre ans. Son premier run (crédité 90 pts) lui suffisait pour l'emporter devant la locale Rachael Karker (89 pts) et l'Américaine Hanna Faulhaber (77.25 pts), mais Gu est même monté d'un cran sur son deuxième essai, avec un run à 95 points.

Prochain rendez vous : les X Games« J'adore Calgary, j'ai un bon record ici (cinq départs, cinq victoires), j'adore cet endroit, a commenté la native de San Francisco, qui a choisi de représenter la Chine depuis ses 15 ans. C'était super, ma première compétition depuis 11 mois et demi, donc c'est bon d'être de retour avec le dossard. J'étais forcément un peu nerveuse. »

La Chinoise de 19 ans s'alignera sur une autre manche à Calgary, ce week-end, avant les deux plus gros événements de l'année : les X Games à Aspen, aux États-Unis (27-29 janvier) et les Championnats du monde à Bakuriani, en Géorgie (19 février - 5 mars).

lire aussi : Eileen Gu : « Des montagnes russes d'émotions »