Victoires des épéistes et des sabreuses en Coupe du monde par équipes

Yannick Borel et Romain Cannone, ici à Paris en 2019, ont mené les épéistes français à la victoire ce dimanche à Berne. (L. Argueyrolles/L'Équipe)

Champions du monde en juillet au Caire, les épéistes français ont remporté la première étape de Coupe du monde par équipes de la saison, ce dimanche à Berne. Les sabreuses l'ont également emporté à Alger.

Déjà à la fête en individuel, avec cinq podiums pour le début de la saison de Coupe du monde, l'équipe de France en a ajouté quatre de plus par équipes ce dimanche, avec deux victoires à la clé pour les épéistes et les sabreuses.

lire aussi : Les escrimeurs débutent leur saison de Coupe du monde avec Paris 2024 en ligne de mire

Sacrés champions du monde en juillet au Caire (Égypte), les épéistes ont mis fin à deux ans de disette en Coupe du monde en s'imposant à Berne (Suisse). Passé à une touche de la sortie en demi-finales face à la Hongrie (45-44), le groupe d'Hugues Obry s'est ensuite imposé avec un peu plus de marge en finale contre la Corée du Sud (45-41). Si Alexandre Bardenet, Yannick Borel et Romain Cannone étaient du succès égyptien, Daniel Jerent faisait son grand retour avec les Bleus, après deux années marquées par un conflit avec l'AFLD pour prouver son innocence sur l'affaire de dopage qui l'a privée des JO de Tokyo.

lire aussi : Daniel Jerent, définitivement blanchi par l'AFLD : « J'ai été au bout pour redorer mon image »

À Alger, les sabreuses l'ont emporté au bout du suspense en finale face à l'Italie (45-44). Troisième de l'épreuve individuelle vendredi, Sara Balzer a mis la touche décisive et monte avec Cécilia Berder, Caroline Queroli et Margaux Rifkiss sur la première marche du podium. Un podium que les sabreurs ont manqué de peu, battus en petite finale par l'Allemagne (45-43).

Les fleurettistes et les épéistes en bronzeDans la continuité de leur médaille de bronze mondiale décrochée cet été, les fleurettistes sont montés sur la troisième marche du podium à Bonn (Allemagne). Lourdement battus par les États-Unis en demi-finales (45-20), Alexandre Ediri, Enzo Lefort (déjà troisième de l'épreuve individuelle samedi), Pierre Loisel et Alexandre Sido se sont imposés de justesse contre le Japon en petite finale (45-43).

Les épéistes ont elles aussi ramené une médaille de bronze de Tallinn (Estonie). Rescapées en huitièmes de finale face à Hong Kong (45-44), Marie-Florence Candassamy, Auriane Mallo, Eloise Vanryssel et Coraline Vitalis ont chuté en demi-finales contre l'Italie (42-29), avant de se reprendre contre la Pologne en petite finale (45-39).

La prochaine fenêtre internationale aura lieu du 8 au 12 décembre, avec notamment la rentrée du fleuret féminin à Belgrade (Serbie) et le Grand Prix d'Orléans pour les sabreuses et les sabreurs.

lire aussi : Toute l'actualité de l'escrime