Victor Perez au British Open : « Un premier tour de Majeur sous le par, c'est important »

Victor Perez lors du premier tour du British Open, le 14 juillet 2022. (PHIL NOBLE/Reuters)

Auteur d'un 71 (-1) jeudi au British Open, le n°1 français était satisfait de son entame de Majeur et de la qualité de son putting.

Le plus ancien des Grands Chelem s'est élancé pour sa 150e édition à Saint Andrews, ce jeudi 14 juillet. Le Français, Victor Perez, a partagé ses impressions après un premier tour qu'il a clôturé sur un 71 (-1).

« Comment jugez-vous ce premier tour ?
Faire moins 1, jouer sous le par sur un premier tour de Majeur, c'était important. Il va y avoir pas mal d'écart entre les bons et les mauvais scores. On drive pas mal de greens, ou on n'est pas loin, sur quatre ou cinq trous, plus les deux par 5. Il y a eu un -8, ce n'est pas étonnant. Mais dans l'autre sens, si on commence à s'égarer un peu au drive, ça devient compliqué.

Mackenzie (Hughes) qui jouait avec moi a raté un coup au 13 et il perd sa balle dans un buisson alors qu'il y avait peut-être 150 personnes à côté. Ça peut aller très vite dans les deux sens.

Avez-vous des regrets sur cette partie ?
Non, je ne vais pas me concentrer sur les regrets juste sur le fait que je suis content de ma partie. L'essentiel ici c'est de drive et ensuite avoir le touch avec le putter à 20, 30, 35 m. On a des longs putts à pratiquement tous les trous, que ce soit pour eagle, birdie. Ou alors ce sont des chips roulés. C'est juste du feeling, arriver à juger quel coup il faut jouer pour essayer de faire des birdies.

Et votre putting a été une satisfaction...
Oui, je suis content dans l'ensemble, j'ai vraiment bien démarré. Après on ne peut pas s'attendre à faire une journée parfaite sur les greens. Quelques joueurs vont y parvenir, mais des 25, 30 m toute la journée, si on regarde les stats, sur 15 chances à cette distance on va forcément faire des 3 putts malheureusement. Donc dans l'ensemble je suis content de ma journée.

lire aussi

Nos favoris pour le British Open

Quelle différence y a-t-il entre ce parcours et celui que vous jouez lors du Dunhill Links ?
C'est le jour et la nuit. Quand on voit un trou comme le 16, certes vent avec, on était à 10m du green. Forcément il y a un risque en soit, mais c'est un trou sur lequel on tape rarement le driver ; normalement c'est un fer court à gauche et ensuite un fer 7. Pareil au 18, il fait 350 yards (320 m), j'ai tapé un fer 2, pas forcément bien, la balle est montée sur le green et redescendue. Ce n'est que du jugement. Il faut arriver à se faire confiance et se dire que la balle va faire la distance.

Le fait de jouer le parcours en configuration The Open, ça change quoi ?
Rien de particulier, les drapeaux et la balle n'ont pas l'impression que c'est The Open, c'est le même coup que si on était là début février, même si l'atmosphère fait que c'est toujours top d'être à La Mecque du golf. Pour avoir joué pas mal de Majeurs ces dernières années, avoir du public après la partie Covid, c'est agréable. Surtout ici où le public apprécie le golf, sait juger si un coup est bon ou mauvais. Et se montre reconnaissant quand il voit un coup de qualité.

La clé du parcours ?
Si quelqu'un l'a, j'aimerais bien la connaître... »

lire aussi

Toute l'actualité du golf

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles