Victor Wembanyama refait sensation lors de la victoire des Metropolitans face à la G-League Ignite

Victor Wembanyama est parti pour faire parler de lui. (X. De Nauw/L'Equipe)

Sous l'oeil amusé et incrédule de Rudy Gobert, Victor Wembanyama a délivré une nouvelle pluie d'actions délicieuses et mené, cette fois, son équipe des Mets 92 à la victoire face à la NBA G-League Ignite, jeudi dans le Nevada (112-106).

Après son entrée en matière étincelante, mercredi, lors du premier des deux matches de gala prévus à Henderson, dans la banlieue de Las Vegas, face à la G-League Ignite, une équipe de ligue mineure, Victor Wembanyama a renouvelé ses efforts pour produire à la fois du spectacle et faire l'étalage de son talent. La rencontre a été couronnée par la victoire des Mets 92 ce jeudi (112-106), qui quittent le Nevada avec cette satisfaction-là après avoir été battus (122-115) mardi.

Scoot Henderson touché à un genou

Seul bémol dans l'après-midi : l'absence de Scoot Henderson, touché au genou gauche à la suite d'un choc avec le Français, qui a lui roulé au sol mais s'est relevé sans mal. Henderson, autre grand talent de la même génération, souffrait d'une contusion, a ensuite indiqué son équipe.

« Wemby » a donc enchaîné les actions éclatantes, des tirs à trois points lointains saisissants d'aisance, un parfait alley-oop avec Hugo Besson, des claquettes. Sur le plan statistique, il a fait sensiblement mieux que mardi (37 points à 7/11 au shoot et 5 contres), avec 36 points (11/24 au shoot, 46 %, et 2/7 à 3 pts), 11 rebonds, 4 passes décisives et 4 interceptions.

Pour le premier match, il n'avait pas su mener son équipe à la victoire, mais jeudi, avec 15 points dans les dix dernières minutes, il a largement contribué au retour des Mets 92, menés de 12 points à l'entame du dernier quart-temps. La pression, incarnée notamment par les quelques deux cent observateurs dans la salle, a littéralement glissé sur lui.

lire aussi Avant la NBA, ils sont déjà sous le charme de Wembanyama

Tout cela a impressionné Rudy Gobert, présent dans le Nevada et hilare devant les actions du prodige de 18 ans (2,21 m). La star des Bleus l'a félicité à la fin de la rencontre et a posé à côté pour les quelques fans présents, dominé de cinq centimètres par un futur grand.

lire aussi Lebron James sur Victor Wembanyama : « C'est un alien »

VIDÉO - Basket - NBA - 76ers : Maxey : « Être un All-Star ne nous aidera pas à remporter le titre »