Victoria Azarenka domine Marta Kostyuk sans tension

Victoria Azarenka s'est facilement qualifiée pour le troisième tour. (Rob Prange/AFP7/Presse Sports)

Quelques jours après les propos de Marta Kostyuk, qui s'était vivement opposée à sa participation à une exhibition en faveur de l'Ukraine, la Biélorusse Victoria Azarenka a tranquillement sorti l'Ukrainienne, jeudi, au deuxième tour (6-2, 6-3) de l'US Open.

C'est un affrontement que chacune aurait sans doute préféré éviter mais le sort était ainsi fait que la Biélorusse Victoria Azarenka s'est retrouvée jeudi face l'Ukrainienne Marta Kostyuk, au deuxième tour de l'US Open. En fin de semaine dernière, cette dernière s'était montrée véhémente en apprenant qu'Azarenka était au programme d'une soirée exhibition dont les bénéfices allaient être confiés à un fonds de soutien à l'Ukraine.

La Fédération américaine avait fini par « décommander » Azarenka, qui s'était ensuite fendue sur Twitter d'un commentaire attristé : « Ne prenez jamais pour acquis l'impact d'un geste sympa. » L'épisode n'est évidemment que très peu de choses en regard du conflit en cours en Ukraine, mais demeurait une forme d'interrogation sur l'ambiance qui allait escorter ce premier duel entre les deux joueuses, appelées à se croiser dès onze heures du matin, devant les gradins encore très clairsemés du spacieux court 17.

Pas de poignée de main

Quelques discrets drapeaux ukrainiens en tribune, un ruban jaune et bleu sur la visière de Kostyuk, un applaudimètre égal et poli. Pas d'échange direct entre les deux joueuses lors du petit speech d'introduction de l'arbitre, le Français Kader Nouni, au milieu du court. Un rapide rapproché, rendu obligatoire pour la photo d'avant match, autour de l'enfant qui venait de procéder au tirage au sort, mais aucun contact, ni visuel ni physique, entre les deux joueuses, qui sont ensuite parties chacune de son côté pour l'échauffement.

RAS ensuite pendant un match dominé par la plus expérimentée des deux (Azarenka, 33 ans, est 26e WTA ; Kostyuk, 20 ans, 65e) et au cours duquel la plus jeune a un peu tout fait, les points et les fautes. Au final, pas de poignée de main, puisque Kostyuk n'a proposé qu'un « check » de raquette à son adversaire (pas pour motif sanitaire, puisqu'elle a ensuite serré la main de l'arbitre), et un score sec (6-2, 6-3). Episode clos. Au troisième tour, samedi, Azarenka affrontera soit l'Espagnole Paula Badosa soit la Croate Petra Martic.

lire aussi

Le tableau de l'US Open