Vie et mort de Cédric Chouviat

SO FOOT

Il est près de 14h30 ce dimanche quand un long cortège prend le chemin du complexe Louison Bobet de Levallois-Perret. La centaine de personnes ne marche pas pour réclamer la libération de Patrick Balkany, mais pour rendre hommage à Cédric Chouviat, Levalloisien décédé le 5 janvier après l'intervention musclée de quatre policiers. Plaqué au sol, casque sur la tête après avoir refusé d'obtempérer alors qu'il circulait à moto aux abords de la tour Eiffel, l'homme de 42 ans a été victime d'un malaise cardiaque avant de mourir deux jours plus tard d'une fracture du larynx. Mais avant d'être livreur dans l'entreprise de son père, de faire la une des journaux hexagonaux et de relancer le débat autour du plaquage ventral, Cédric Chouviat a côtoyé de près le monde très fermé des agents. Parce qu'il était le demi-frère de Marvin Martin, mais pas seulement.


Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi