La vie en rose de Bafodé Diakité

SO FOOT
So Foot

Le samedi 11 janvier, Bafodé Diakité a passé une drôle de soirée. Disons qu'il n'est pas fréquent, lorsqu'on est un défenseur central qui a fêté ses 19 ans cinq jours plus tôt, d'inscrire un doublé de la tête en Ligue 1 tout en perdant avec son club. "Quand il perd, c'est dur de le joindre, explique son copain d'enfance Sofiane Eclancher. Après la défaite contre Brest, c'était impossible d'avoir une réponse. J'ai reçu un premier message de sa part à 5 heures du matin. Il n'avait pas réussi à dormir de la nuit." Quoi de plus normal quand on dispute sa deuxième saison en Ligue 1 et qu'on revient sur l'herbe cabossée du Stadium trois mois après avoir subi une blessure au mollet. Quoi de plus normal, surtout, quand on est un "Pitchoun", un enfant du Téfécé et de la ville de Toulouse.


Vidéo

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi