Vigier, Landerneau et Gros en leaders de l'équipe de France aux Mondiaux, Grengbo absent

La sélection française pour les Mondiaux a été dévoilée mardi. (B. Papon/L'Équipe)

À huit jours des Championnats du monde (12-16 octobre), la sélection de l'équipe de France a été dévoilée ce mardi au Vélodrome national (Yvelines), où se déroulera la compétition. Douze hommes et huit femmes ont été retenus. Florian Grengbo, médaillé de bronze aux JO de Tokyo, sera absent sur blessure.

L'équipe de France avait rendez-vous ce mardi au Vélodrome national pour l'annonce de la sélection pour les Championnats du monde qui se dérouleront sur place la semaine prochaine (12 - 16 octobre). Seul absent de la photo de famille, Benjamin Thomas, encore retenu jusqu'à la fin de la semaine par son équipe Cofidis.

C'est Florian Rousseau, nouveau directeur du programme olympique à la Fédération française de cyclisme (FFC), qui a dévoilé ce mardi au Vélodrome national de à Saint-Quentin-en-Yvelines, le nom des coureurs et coureuses sélectionnés. Après les Championnats d'Europe réussis en août à Munich, les Bleus ont obtenu tous les quotas nécessaires, ce qui va permettre d'aligner des coureurs dans chacune des 22 épreuves de ces Mondiaux.

La sélection française comptera douze hommes (sept en endurance, cinq en sprint) et huit femmes (cinq en endurance, trois en sprint). « Nous sommes dans une logique de performance. Tous ceux qui ont été sélectionnés sont déjà montés sur un podium international », précise Rousseau, qui ambitionne de voir les Bleus « jouer les premiers rôles », tout en n'hésitant pas à faire le choix de la jeunesse en appelant des athlètes qui participeront à leur premier Championnat du monde. Ce sera le cas notamment de Timmy Gillion (20 ans) qui, comme à Munich, remplace Florian Grengbo à la vitesse par équipes. Toujours blessé à un genou, le médaillé de bronze aux JO de Tokyo est le seul absent de poids de cette sélection.

Côté endurance, Benjamin Thomas sera aligné sur la poursuite par équipes, l'américaine (avec Donavan Grondin) et sur l'omnium, qu'il va privilégier à la course aux points (qu'il a remportée aux Championnats d'Europe de Munich). En revanche, Thomas Boudat ne fera pas partie de l'équipe de poursuite. Il est toujours insuffisamment remis de sa blessure à la clavicule lors du Tour du Poitou-Charentes. Son épaule va mieux mais il manque de rythme pour la poursuite par équipes et ses trois courses. « Les épreuves en peloton ayant lieu en fin de Championnat, ça me laisse un peu plus de temps pour être prêt », explique le champion du monde de l'omnium 2014.

Gros et Copponi en leaders chez les femmes


Chez les femmes, Mathilde Gros sera alignée sur les épreuves olympiques du sprint (vitesse par équipes, vitesse individuelle, keirin) tandis que la novice Marie-Divine Kouamé (20 ans) participera, elle, à toutes les épreuves de vitesse, y compris le 500 m.

En endurance, Clara Copponi se concentrera, elle aussi, sur les épreuves olympiques (poursuite par équipes, omnium et l'américaine, en duo avec Valentine Fortin) avec l'objectif d'aller chercher des médailles partout.

« Les Championnats du monde, c'est un événement majeur, soulignait Rousseau. Des Mondiaux à domicile, c'est encore plus fort ! Le Vélodrome national est à la fois le futur site olympique et le lieu de préparation de l'équipe de France. À deux ans des Jeux, ça va donner encore plus de motivation à nos athlètes. »

lire aussi


Toute l'actualité du cyclisme sur piste