Villarreal chute à Alavés en Liga avant de retrouver Liverpool en Ligue des champions

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Unai Emery et Villarreal ont craqué contre Alavés, dernier de la Liga au coup d'envoi. (Reuters)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avec son équipe B, Villarreal a perdu sur la pelouse de la lanterne rouge Alavés, samedi (1-2), trois jours avant de retrouver Liverpool en demi-finales retour de Ligue des champions (défaite 0-2 à l'aller).

Affronter chez elle une équipe à la lutte pour le maintien n'était sans doute pas la situation la plus confortable pour Villarreal avant de retrouver Liverpool en demi-finales retour de Ligue des champions, mercredi.

Unai Emery avait en outre pris le parti de procéder contre Alavés à un large turnover (8 changements) afin de reposer ses « Européens » après la défaite en demi-finales aller mardi à Anfield (0-2) et avant un intense combat dans trois jours. Le sous-marin jaune, 7e de Liga, avec en poche le seul billet virtuel pour la Ligue Europa Conférence, a pourtant besoin de points pour prétendre à mieux en Championnat, mais son entraîneur a perdu son pari au Pays basque (1-2).

lire aussi

La fiche d'Alavés-Villarreal

Ce samedi après-midi a vite tourné à l'aigre pour les visiteurs. Sur un ballon perdu par Dani Pajero, l'un des trois titulaires chez les Reds, Villarreal a concédé un corner que Laguardia a poussé au fond après une déviation de Joselu (1-0, 4e). Dia (19e, 23e) puis Pedraza dans un angle difficile (25e) ont sonné la révolte, mais c'est la lanterne rouge qui a encore frappé par Escalante, trouvé en retrait au milieu d'une forêt de joueurs jaunes pour ajuster Asanjo, la doublure de Rulli (2-0, 31e).

lire aussi

Angleterre : Liverpool s'impose face à Newcastle

Alavés n'est plus dernier

Avec les renforts de Foyth et Lo Celso à la mi-temps, de Capoue et Estupinan à l'heure de jeu, puis de Paco Alcacer à un quart d'heure du terme, Villarreal a mis la pression. Mais c'est une faute de main du gardien d'Alavés qui a permis à Chukwueze de réduire l'écart (47e, 2-1). Alavés ne s'est jamais replié. Au point que Joselu a été tout près de refaire le break : il a buté sur Asanjo (51e) puis sur Foyth sur sa ligne (55e).

Pacheco s'est rattrapé de sa bévue en sauvant les Basques devant Manu Trigueros (67e) et Paco Alcacer (85e, 90e). À quatre journées de la fin, Villarreal fait du sur-place sur le strapontin européen tandis qu'Alavés gagne une place (19e), à quatre points du premier non-relégable (Cadix).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles