Villas-Boas sur le départ ? Eyraud ne dément pas

Goal.com

Une profonde crise secoue l’Olympique de Marseille en ce moment. Malgré la qualification acquise pour la prochaine Ligue des Champions, le club phocéen traverse une période très compliquée et qui pourrait déboucher sur une restructuration totale de son secteur sportif. Andoni Zubizarreta a abandonné son poste de directeur sportif, et son départ pourrait être suivi par celui d’André Villas-Boas.

Germain ne veut pas voir partir Villas-Boas

Le coach portugais a donné satisfaction lors de sa première année au Vélodrome. Grâce à ses résultats, mais aussi son franc-parler, il a séduit tous les supporters et la ville toute entière espère le voir continuer dans sa mission le plus longtemps possible. Ce scénario risque cependant de ne pas se produire. Et pour cause ; il est très proche de Zubizarreta, et aurait même lié son avenir à celui de l’Espagnol.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Ce vendredi, Jacques-Henri Eyraud a été invité à commenter la situation ubuesque que connait son club. Attendu pour rassurer les fans, le président olympien a fait presque tout le contraire. « Je l'ai entendu évoquer un doute fort sur sa capacité à vouloir continuer sans Andoni Zubizarreta au sein du club aujourd'hui. Ça sera sa décision. Si André met au-dessus de tout, sa relation avec les joueurs, les supporters, son lien avec Andoni Zubizarreta, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? », a-t-il confié sur RMC Sport.

Avec de tels propos, Eyraud botte donc le cuir dans le camp de son entraineur. Une façon de lui mettre la pression et se dédouaner également de toute responsabilité auprès des suiveurs du club si jamais il y a rupture de la collaboration.

« Villas-Boas doit être le coach pendant un long moment »

Aujourd’hui, les Marseillais sont dans le flou et il y a fort à parier que cet état de faits va durer pendant encore quelques temps. Eyraud a reconnu qu’il y a bien d’éclaircir quelques points et régler aussi la question du volet financier. « Ce sont des discussions à avoir en tête à tête, une fois que de nombreuses incertitudes seront levées, nous sommes dans une procédure longue avec le fair-play financier, a lâché JHE. Tant que ces contraintes ne sont pas levées, il est difficile de prendre des positions assez tôt. Mais sur ce sujet, je veux être très clair ; André, c'est le coach de l'OM et ce doit être le coach de l'OM pendant un long moment. »

À lire aussi