Villas-Boas, voyage au bout de l'ennui

SO FOOT
·1 min de lecture

Dans les couloirs du stade Bollaert, André Villas-Boas était presque fier. C'était la semaine dernière après la défaite de l'OM contre le PSG en Trophée des champions, et le technicien portugais décidait, une fois de plus, de caresser ses troupes dans le sens du poil : "Je pense qu'on a été la meilleure équipe, on ne mérite pas de perdre ce match. On était complets, sauf pour les buts. On a bien maîtrisé, on commençait à bien avancer jusqu'au penalty. Félicitations à Paris mais on était meilleurs dans la surface, sur la pelouse, sur l'aspect tactique, physique, avec un bon état d'esprit. La meilleure équipe a perdu ce soir." Une drôle de fanfaronnade qui a disparu au profit d'un visage fermé ce mercredi soir après la nouvelle défaite de Marseille à la maison contre Lens (0-1), trois jours après celle contre Nîmes (1-2), au bout d'une prestation effarante. Et qui renforce un constat qui dure depuis maintenant de nombreux mois, voire même…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com