Vincent Collet (sacré meilleur entraîneur de la saison) : « C'est une cerise sur le gâteau »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Vincent Collet a conduit Boulogne-Levallois à la troisième place de la saison régulière de Betclic Élite. (A. Réau/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sacré pour la cinquième fois de sa carrière meilleur entraîneur du Championnat de France, Vincent Collet est revenu mercredi sur cette récompense, « une cerise sur le gâteau » après un retour réussi sur le banc d'un club (Boulogne-Levallois) et une pause qui l'a « ressourcé ».

Les play-offs de Betclic Élite ne commencent que mardi prochain mais Vincent Collet n'achèvera pas les mains vides sa première saison sur le banc de Boulogne-Levallois. Mercredi, dans les locaux de beIN Sports, le sélectionneur des Bleus a reçu le trophée de meilleur entraîneur du Championnat de France. Formée d'une balle de basket dorée sur un socle brun, la récompense est la cinquième de sa collection personnelle après 2001, 2004 (avec Le Mans), 2015 et 2016 (avec Strasbourg).

lire aussi

Le palmarès des trophées de Betclic Élite

« C'est une distinction qui arrive à la fin de saison régulière, le vrai plaisir c'est d'avoir fait cette saison et que ça ait fonctionné très vite avec mon groupe. On a montré des choses en Betclic Élite et en Eurocoupe. (Ce trophée), c'est une cerise sur le gâteau qui n'est jamais négligeable. Quand je l'ai gagné pour la première fois, je ne me rendais pas compte de ce qu'il représentait. C'est peut-être paradoxal mais je suis plus heureux que la première fois », souriait Vincent Collet.

Une pause revigorante après Strasbourg

Le sélectionneur était entouré de deux autres lauréats qu'il devrait prochainement retrouver chez les Bleus : Victor Wembanyama (Asvel, meilleur jeune) et Ismaël Kamagaté (Paris Basket, meilleur défenseur). Le coach des Metropolitans a également salué Massimo Cancellieri (Limoges) et Lassi Tuovi (Strasbourg), finalistes pour le titre de meilleur entraîneur. « Ils le méritaient autant que moi », a glissé Collet.

Vincent Collet

« J'étais cramé lorsque c'est arrivé (son éviction de Strasbourg). J'en ai profité pour me refaire la cerise, j'ai beaucoup travaillé sur tous les éléments du coaching »

Écarté par Strasbourg en janvier 2020, Vincent Collet avait vécu l'exercice 2020-2021 loin des bancs. Mais le sélectionneur des Bleus l'a répété : cette coupure est tombée à point nommé. « J'étais cramé lorsque c'est arrivé. J'en ai profité pour me refaire la cerise, j'ai beaucoup travaillé sur tous les éléments du coaching, j'ai fait un travail de veille en regardant énormément de matches comme les 17 quarts de finale d'Euroligue (sourire). Cela fait partie de la vie du coach mais on ne peut pas toujours le faire quand on est dans l'action. L'an dernier, j'attaquais parfois la journée en regardant trois matches de suite », a raconté le double champion de France (2006, 2009).

Les votes des joueurs et des entraîneurs du Championnat ont été clôturés le 1er mai, alors que Boulogne-Levallois trônait en tête du classement. Deux défaites contre Cholet puis le Paris Basket ont fait chuter les « Métros » à la troisième place. Reste désormais à retrouver « de l'énergie » pour attaquer les play-offs contre Pau-Lacq-Orthez avec un effectif diminué par la perte de Jordan McRae mais tiré par Will Cummings, sacré MVP de la saison.

lire aussi

Le calendrier des play-offs de Betclic Élite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles