Violences lors du match OL-OM : quel sera le verdict ?

·1 min de lecture

La commission de discipline de la Ligue de Foot Professionnel va annoncer ce soir les sanctions infligées à l’Olympique lyonnais après le match interrompu contre l’OM. Les sanctions sont très attendues pour lutter contre la violence dans les stades. Mais il faudrait aussi que les présidents des clubs de foot y mettent un peu du leur. 

On peut faire toutes les réunions de crise qu’on veut et organiser des huis-clos tous les quatre matins, si les présidents de clubs ne se montrent pas au-dessus de la mêlée, on ne règlera pas le problème des tribunes. L’exemple doit venir d’en haut comme on dit. Et là depuis 15 jours on a surtout le contre-exemple parfait avec les sorties de Jean-Michel Aulas notamment. Le président de l’Olympique lyonnais ne fait que prêcher pour sa paroisse, il tweete plus vite que son ombre dans le seul but de défendre les intérêts de l’OL, alors que la situation actuelle réclame qu’on s’occupe plutôt de l’intérêt général.

Je rappelle que Dimitri Payet a reçu une bouteille d’eau sur la tête lancée des tribunes lors de ce bout de match Lyon Marseille. Et l’une des propositions de Jean-Michel Aulas, c’est qu’une équipe qui se retrouve à 10 parce qu’un de ses joueurs a été touché par un projectile devrait pouvoir remplacer ce joueur pour reprendre le match comme si de rien n’était. Pardon ? Un président ne devrait pas dire ça. Imaginez l’inverse. Qu’un joueur lyonnais ait été touché par une bouteille à Marseille. L’OL devrait revenir sur le terrain et reprendr...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles