Violences sexuelles : Le coût de la justice pour les victimes est trop élevé, dénonce une étude

constat - « Demander justice n’est pas gratuit », dénonce la Fondation des femmes dans une étude publiée à la veille de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Frais d’avocat, d’expertises ou d’huissier… Pour les femmes victimes de violences sexuelles, « demander justice n’est pas gratuit », dénonce la Fondation des femmes dans une étude publiée ce jeudi. « Non, trois fois non, les victimes de violences sexuelles ne portent pas plainte pour de l’argent », assène dans ce rapport la présidente de la Fondation, Anne-Cécile Mailfert. Au contraire, « leur démarche se fait souvent au prix d’une vulnérabilité financière et psychologique accrue », ajoute-t-elle.

D’autant que « parler, porter plainte et débourser des sommes importantes pour demander justice ne sont (…) en rien des garanties de l’obtenir », observent Lucile Peytavin et Lucile Quillet, les deux autrices de l’étude, publiée à la veille de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.



Quelles pistes pour réduire le coût des procédures ?

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Tinder : L'appli lance les « screenshots utiles » contre les violences sexistes et sexuelles
Affaire Quatennens : Sa femme dénonce des « violences » depuis « plusieurs années », le député dément
L’acteur Sofiane Bennacer mis en examen pour viols et violences sur d’anciennes compagnes