Violences sexuelles - Natation - Violences sexuelles : une enquête administrative en cours dans l'affaire de Sarcelles

L'Equipe.fr
L’Equipe

Suite à la réouverture du dossier concernant une plainte pour viol d'une ex-nageuse du club de Sarcelles, le ministère des Sports a déclenché une enquête administrative. Dans l'affaire de la plainte pour viol déposée le 2 juillet 2018 par Julie Boursier, une ex-nageuse de l'AAS Sarcelles, accusant un ex-coéquipier de viols répétés, de 2010 à 2013, et classée sans suite un an après, le procureur de la République de Pontoise avait décidé de la réouverture de l'enquête fin mai. Depuis, d'autres témoignages de deux autres anciennes nageuses du club de Sarcelles avaient été déposés, concernant des faits d'agressions sexuelles impliquant, selon les dires des jeunes femmes, le même nageur. lire aussi La jeunesse brisée de Julie Boursier Ce sont sans doute tous ces éléments nouveaux qui ont poussé le ministère des Sports à diligenter une enquête administrative, visant à examiner si toutes les responsabilités ont été assumées, de la part du club comme de la FFN, dans la transmission et la remontée du signalement des faits. Et le fait que leurs services ont reçu le dossier, il y a trois semaines, sur saisine du préfet du Val-d'Oise. Dans ce cadre, Julie Boursier s'est rendue lundi, en fin de journée, dans les locaux de la Direction régionale de la Jeunesse, Sport et Cohésion sociale, dans le 13e arrondissement de Paris. La jeune femme a été entendue par deux enquêteurs, dont l'un aurait participé à l'enquête sur le scandale de violences sexuelles ayant sévi dans le patinage artistique. lire aussi Julie Boursier : «Qu'il comprenne qu'il a mal agi»

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi