Violences sexuelles dans le patinage : "Je suis un homme clean", se défend le président de la fédération Didier Gailhaguet

franceinfo
Franceinfo

"J'ai commis des erreurs, je n'ai pas fait de faute. Je suis un homme clean." Didier Gailhaguet a adressé une courte déclaration à la presse, lundi 3 février, à la sortie de son entrevue avec Roxana Maracineanu au ministère des Sports, au sujet du scandale des violences sexuelles dans le patinage. "Elle ne m'a pas écouté, et surtout ne m'a pas entendu", a déclaré le président de la Fédération française des sports de glace (FFSG), alors que la ministre lui demande de démissionner. Interrogé sur ses intentions, il a répondu : "on va réfléchir à tout ça", renvoyant à une conférence de presse, prévue mercredi à 14 heures.

Il charge "la ministre en poste au moment des faits"

Face aux micros et aux caméras, Didier Gailhaguet a affirmé qu'il n'avait pas connaissance de l'essentiel des faits révélés dans la presse. "J'ai découvert comme tout le monde la majorité de ces faits dans la presse et dans un livre la semaine dernière, a-t-il déclaré. Certains datent d'il y a 30 ans, bien avant que je devienne président de la fédération. (...)

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

À lire aussi