La patineuse Laure Detante accuse elle aussi l'entraîneur Gilles Beyer d'attouchements

RMC Sport

Pendant plus de vingt ans, Laure Detante, ancienne patineuse, a côtoyé Gilles Beyer au club des Français Volants. Mais ce n'est qu'aujourd'hui, après le témoignage de Sarah Abitbol, sa partenaire d'entraînement, qu’elle exprime des choses qu'elle avait elle aussi enfouies au plus profond d'elle.

"Je suis rentrée en école de glace, j’avais 11 ans, confie Laure Detante à RMC Sport. Donc de 11 ans jusqu’à là, j’en ai 42, donc pendant 30 ans, c’est à peu près ça. Sachant que je ne suis pas restée 30 ans à faire du patinage, mais pareil, j’ai oublié, j’ai mis dans un coin de ma tête. Et puis, c’est revenu là, grâce à cette médiatisation qui fait surface. Il était violent sur la glace. Il nous secouait, il nous mettait des coups de pied au cul, c’est le cas de le dire. Il ne nous respectait pas forcément."

"C'était toujours une main aux fesses"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Pendant les étirements, Gilles Beyer posait ses mains sur son sexe, sur ses fesses. Pour la faire tenir droite pendant des portées, il mettait ses mains sur ses seins: "Il nous touchait pour replacer un bassin. Quand ça n’allait pas, c’était toujours une main aux fesses. Donc, il voulait nous replacer le bassin, c’était une main sur le devant, une main sur les fesses. La poitrine, c’était pareil. Quand on faisait les activités hors glace, comme explique Sarah dans son livre, les étirements, il s’allongeait sur nous."

Et elle se souvient, comme Sarah Abitbol, de "son...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi