Virgine Coupérie-Eiffel : «C’est vraiment l’amour du cheval que nous essayons de transmettre»

Perusseau/Gorassini/Tribeca/Bestimage

Virgine Coupérie-Eiffel organise pour la 8ème année le Longines Paris Eiffel Jumping du 24 au 26 juin 2022, en plein Paris. Le temps d’un week-end, pas moins de 250 chevaux vont fouler la terre du champ de Mars avec en lice les meilleurs cavaliers du monde. Au pied de la Tour Eiffel, pour elle c’est « l’infiniment personnel qui devient universel ».

Paris Match : Ancienne cavalière professionnelle, éleveuse de chevaux, aujourd’hui vice-présidente de la fédération française d’équitation et organisatrice du Longines Paris Eiffel Jumping, qu’est-ce qui vous fait aujourd’hui vous lever le matin ?
Virginie Coupérie-Eiffel : La passion ! La passion des chevaux qui m’anime tous les jours et me donne l’envie de construire ce concours, mais aussi d’être sur ma propriété à Bordeaux pour faire de l’élevage. C’est vraiment l’amour du cheval que nous essayons de transmettre.

C’est donc le 8ème anniversaire du Longines Paris Eiffel Jumping, quel a été à l’époque le déclic pour organiser la première édition ?
On avait créé le Gucci Master qui était avant à Villepinte, et François-Henri Pinault m’a demandé lors d’une conversation pourquoi je ne faisais pas ça dans le centre de Paris. Et c’était une très bonne idée ! De plus j’avais le souvenir du jubilé de Jappeloup et Pierre Durand ici, en 1991, au pied de la tour Eiffel. Alors j’aimais l’idée que le concours puisse être ici d’abord car je descends de Gustave Eiffel du côté de ma mère et car du côté de mon père c’est la passion des chevaux depuis toujours. Je suis né avec les chevaux, j’ai du sang de cheval qui coule dans mes veines. Aujourd’hui c’est l’infiniment personnel qui devient universel. De plus le champ de Mars est un ancien hippodrome, au bout duquel se trouve l’école militaire marquée aussi dans la tradition équestre. Cette terre est celle des chevaux et les remettre au centre de la ville était un défi de taille.

La piste est d’ailleurs construite au-dessus du bassin du champ de Mars, une prouesse technique n’est-ce pas ?
Avant nous étions sur la place Joffre, mais le Grand Palais éphémère s’y est installé donc(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles