Virginie Efira réagit aux prises de position d’Adèle Haenel et Blanche Gardin

Capture Quotidien

Virginie Efira dit « comprendre » Adèle Haenel et Blanche Gardin, la première prenant position contre le Festival de Cannes et la seconde refusant de travailler pour une série Amazon.

CINEMA - « Ça n’a pas l’air très cohérent, mais oui, je les comprends. » Virginie Efira était ce mercredi 17 mai sur le plateau de Quotidien pour présenter son film L’amour et les forêts, de Valérie Donzelli, qui sera présenté cette semaine au Festival de Cannes.

À cette occasion, l’actrice de 46 ans qui attend son deuxième enfant, a répondu aux questions de Yann Barthès : il lui a demandé de réagir aux prises de position de Blanche Gardin et Adèle Haenel qui ont fait grand bruit ces dernières semaines. La première contre la série du géant Amazon Lol : qui rit, sort ! et la seconde contre le monde du cinéma et plus particulièrement Cannes.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Comme le souligne d’entrée Virginie Efira, elle a elle-même participé à la saison 3 de l’émission humoristique animée par Philippe Lacheau et a deux films en présentation au Festival de Cannes cette année. « Je fais que de la merde ! », plaisante-t-elle, avant d’assurer qu’elle « comprend » les deux artistes. Elle explique même avoir de « l’admiration pour les gens qui arrivent à accorder leurs idéaux à leur manière de vivre. »

« On a besoin d’une révolution »

Blanche Gardin a publié une lettre ouverte destinée au grand patron d’Amazon, Jeff Bezos, il y a quelques semaines, lui expliquant point par point et avec piquant pourquoi elle refuse son invitation à jouer dans Lol : qui rit, sort ! Notamment pour ne pas participer au déclin du cinéma, étouffé lentement par les plateformes de streaming. « Quand j’ai lu la lettre de Blanche, [je me suis dit] déjà qu’elle est 1 000 fois plus marrante que moi, et je me suis dit qu’elle avait 1 000 fois plus de vertus. Après, oui je n’ai pas refusé le salaire, est-ce que j’en ai fait une utilisation ultra-dégueulasse ? Peut-être pas », a reconnu Virginie Efira.

Quant à Adèle Haenel, qui a annoncé mettre fin à sa carrière au cinéma, elle a dénoncé l’industrie du Septième art et notamment le Festival de Cannes qu’elle qualifie de repaire de « chefs violeurs ».

« Je vais à Cannes, je vais porter des robes sur le tapis rouge, ce n’est pas le programme le plus super choquant pour une actrice, mais est-ce que c’est avec moi qu’on va faire la révolution ? Pas sûre. Et peut-être qu’on en a besoin », souligne en réponse l’actrice. « C’est un idéal aussi pour moi d’accorder ses valeurs à une manière de vivre. Alors j’essaye de le faire, mais c’est plus faiblard qu’elles », admet-elle.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour « Mission Impossible 7 », Tom Cruise tient déjà ses promesse dans la bande-annonce

Benoît Magimel à Cannes, la confirmation de son retour de hype

VIDÉO - La Minute de Virginie Efira