Virimi Vakatawa, une carrière hexagonale en dix dates

Touché par un problème médical, Virimi Vakatawa (30 ans) est contraint de mettre un terme à sa carrière en France. Retour en dix dates sur les moments qui ont marqué celle-ci.

2010 : arrivée en France

Repéré par Sireli Bobo, ancien ailier fantasque du Racing 92, via des articles de presse aux Fidji, Virimi Vakatawa débarque en France en région parisienne à seulement 18 ans. Il ne connaît alors rien de la France, et affûte sa condition physique.

14 janvier 2011 : premier match en France

Le jeune prodige fidjien fait ses grands débuts sous le maillot des Racingmen. Placé au poste de second centre, il dispute ses premières minutes à Clermont dans le cadre de la Coupe d'Europe, et connaît aussi par la même occasion sa première défaite (28-17).

lire aussi

Vakatawa, ses racines au Racing

2014 : il obtient la nationalité française

Alors que le Racing 92 ne le conserve pas, Virimi Vakatawa rebondit du côté du rugby à 7. Il rejoint l'équipe de France de la spécialité en 2014 après avoir obtenu la nationalité française la même année et se met rapidement en évidence. Le désormais franco-fidjien signe un contrat fédéral de deux ans.

6 février 2016 : première sélection avec le quinze de France

C'est une première dans l'histoire du rugby français : un joueur du rugby à 7 effectue la passerelle avec le XV. Deux ans après sa naturalisation, Virimi Vakatawa effectue ses grands débuts en même temps que ceux de Guy Novès, intronisé nouveau sélectionneur. Titularisé à l'aile face à l'Italie (23-21), il marque son premier essai à la 15e minute et est élu homme du match. À l'issue du tournoi, il est nommé parmi les douze prétendants au titre de meilleur joueur de l'édition.

10 août 2016 : pas de médaille aux Jeux Olympiques de Rio

Virimi Vakatawa devient rapidement le joueur clé de l'équipe de France de rugby à sept. En 2015, la France termine troisième au classement général World Series. Forts de leurs certitudes, les Français arrivent aux Jeux Olympiques de Rio avec l'ambition de décrocher une médaille. Ils se font surprendre par la vitesse des Japonais, 15e nation mondiale seulement, en quarts de finale (12-7) et repartent du Brésil sans la moindre breloque.

12 novembre 2016 : premier triplé en Bleu

De retour au XV, Virimi Vakatawa retrouve son aile lors de la série de test-matches d'automne. Contre les Samoa, à Toulouse, les Bleus réalisent un carton et une performance enthousiasmante (52-8). Souvent bien servi, l'ailier inscrit son premier triplé avec les Bleus et semble donner raison à Guy Novès.

2019-2020 : l'un des tout meilleurs

En deux saisons, de 2018 jusqu'à 2020, Virimi Vakatawa éblouit la planète rugby et devient redouté par toutes les défenses. Véritable joueur d'évitement, le trois-quarts centre inscrit 17 essais en 25 matches en 2018-2019 avec le Racing 92, puis 7 en 13 rencontres lors de la saison suivante. Plus que la ligne de statistiques, il devient progressivement l'arme fatale du XV de France avec Antoine Dupont grâce à sa puissance et ses moyens physiques au-dessus de la moyenne, et prend part à la Coupe du monde 2019 en tant que titulaire. Vakatawa est alors considéré comme le meilleur centre du monde.

lire aussi

Virimi Vakatawa, « c'est Philippe Sella multiplié par deux »

17 octobre 2020 : deuxième défaite en finale de Coupe d'Europe

Au terme d'une saison bouleversée par le Covid-19, le Racing 92 obtient son billet aux dépens des Saracens (19-15) pour jouer sa troisième finale de Coupe d'Europe en quatre ans (2016, 2018, 2020). La deuxième pour Virimi Vakatawa, qui n'était pas au club lors de la première du club francilien.

Au terme de la finale la plus prolifique de l'histoire avec huit essais, les Altoséquanais s'inclinent une nouvelle fois au terme d'un scénario fou : à 15 contre 14, en fin de rencontre et alors qu'ils n'avaient qu'un point de retard, les Racingmen ont été proches de marquer l'essai de la victoire, en vain, sans que Finn Russell ne puisse tenter un drop. Virimi Vakatawa ne remportera jamais le moindre titre, puisqu'il ne participera pas au Grand Chelem des Bleus en 2022.

lire aussi

La fiche de Virimi Vakatawa

9 juillet 2022 : son dernier match

Retenu pour la tournée d'été du XV de France au Japon, le centre franco-fijdien dispute les deux tests des Bleus, tous remportés. Mais Virimi Vakatawa ne semble pas retrouver ses aptitudes qui ont fait de lui l'un des meilleurs joueurs du monde, et livre deux prestations ternes. Bousculé comme ses coéquipiers lors du deuxième test, il voit l'équipe de France s'en sortir grâce à une inspiration de Baptiste Couilloud à dix minutes de la fin du match (15-20). Sa 32e et dernière sélection.

5 septembre 2022 : annonce de son interdiction de jouer en France

La nouvelle tombe ce lundi : la commission médicale de la Ligue interdit à Virimi Vakatawa de poursuivre sa carrière en France, à l'âge de 30 ans seulement. En club, il n'aura connu qu'une seule tunique durant toute sa carrière. Absent contre Castres samedi (25-19), le Fidjien ne fera plus rêver les supporters racingmen de ses offloads et ses prises d'intervalle.

lire aussi

Toute l'actualité du rugby