• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vite réduit à dix et mené 0-2, Lens accroche Nantes

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir mené 2-0 grâce à un doublé de Moses Simon, Nantes, qui a pourtant évolué en supériorité numérique pendant près de 80 minutes, s'est fait rattraper au score par des Lensois pleins de ressources (2-2).

Le match : 2-2

Lens a de la ressource. Pourtant réduits à dix dès la 19e minute de jeu et menés 2-0 à partir de la 32e, les Sang et Or ont accroché le point du match nul sur leur pelouse (2-2) face à des Nantais qui n'ont pas préparé de la meilleure manière leur finale de Coupe de France face à Nice dans une semaine. Les Lensois restent septièmes de Ligue 1 et laissent l'occasion à l'OL de leur passer devant en cas de succès dimanche (20h45) à Marseille.

lire aussi

Le film de Lens-Nantes

Tout avait pourtant bien commencé pour les Nantais et ce, grâce à un homme : Moses Simon. L'attaquant nigérian a été dans tous les bons coups en première période. Il y a d'abord eu un raid solitaire à la 6e minute, conclu par une frappe déclenchée au niveau de l'arc de cercle de la surface de réparation obligeant Leca, le soleil dans les yeux, à faire une parade peu académique. Deux minutes plus tard, le Corse était cette fois battu par l'ancien de La Gantoise. Après une déviation de la tête de Coco, Simon, bien aidé par Wooh, plus occupé à faire tomber Kolo Muani, a pu filer vers le but lensois, avant de croiser sa frappe et trouver le filet opposé.

Battu une première fois, Leca s'est de nouveau fait avoir par le Nigérian quelques instants plus tard. Coupable d'une sortie peu maîtrisée sur ce dernier (voir par ailleurs), le portier corse a obligé ses coéquipiers à évoluer à dix pendant près de 80 minutes. Et les Nantais en ont profité : douze minutes étaient passées quand Simon inscrivait son deuxième but de l'après-midi, profitant d'un ballon repoussé dans l'axe par Farinez sur une frappe lointaine au rebond vicieux de Cyprien. À 2-0 à la mi-temps, on voyait mal comment les Lensois, désormais en infériorité numérique, pouvaient revenir à hauteur.

C'était sans compter la ferveur de Bollaert, qui fera à dire à Arnaud Kalimuendo à l'issue de la rencontre : « ici, on commence toujours le match à 12 contre 11. » Remontés comme des pendules au retour des vestiaires, les Lensois, menés par un très bon Seko Fofana, sont parvenus à réduire l'écart à la 67e minute de jeu grâce à Pereira Da Costa, servi seul sur la gauche par son capitaine avant d'enrouler du droit dans le petit filet de Lafont. Grâce aux entrées de Kalimuendo et Saïd, les Sang et Or ont même réussi à égaliser grâce à un penalty transformé par le joueur prêté par le PSG et provoqué par l'ancien Lavallois, accroché par Lafont après l'avoir devancé. Le ballon filait pourtant en six mètres...

Le fait : la sortie de Leca

Nous sommes à la 19e minute de jeu et Nantes mène déjà 1-0 grâce à la cinquième réalisation de la saison de Moses Simon. À la suite d'un long ballon, le Nigérian est une nouvelle fois trouvé dans le camp adverse. À la lutte avec Gradit, il parvient à lober (sans cadrer) Jean-Louis Leca, venu à sa rencontre. Le gardien corse percute alors de plein fouet un Simon en bout de course. M. Leonard n'hésite pas et brandit un carton rouge. Les Lensois sont réduits à dix et c'est Frankowski qui fait les frais de cette expulsion, le Polonais doit sortir afin de permettre la rentrée de Farinez.

Lens n'a perdu aucun des 3 derniers matches où il a été réduit à 10 en Ligue 1 (3-0 contre Nice, 1-1 à Paris, 2-2 contre Nantes), après s'être incliné lors de 4 des 5 précédents. De son côté, Nantes ne s'est imposé que lors de 3 des 13 dernières rencontres où son adversaire a récolté un carton rouge dans l'élite (7 nuls, 3 défaites). (Opta)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles