Vite réduit à dix, Troyes résiste à Rennes

Vite réduit à dix, Troyes résiste à Rennes

Rapidement mené au score, le Stade Rennais n'est pas parvenu à renverser Troyes malgré plus d'une heure en supériorité numérique (1-1). Les Bretons lâchent deux nouveaux points en Ligue 1.

Le match : 1-1

Les échéances européennes approchent en cette fin d'été et le Stade Rennais n'arrive toujours pas à enchaîner en Ligue 1. En visite à Troyes dans la foulée de leur victoire contre Brest (3-1), les Bretons sont tombés sur un os et laissent filer deux nouveaux points (1-1). Après deux succès de suite, les Bourguignons ont eux livré un match d'une grande solidarité pour tenir pendant plus d'une heure en infériorité numérique. Ils pointent à la dixième place du classement.

lire aussi

Le film du match

Forte de ses victoires acquises contre Angers (3-1) et à Monaco (4-2) plus tôt cette semaine, l'Estac a parfaitement lancé sa partie ce dimanche après-midi sur sa pelouse. À la suite d'un coup franc lointain, Rony Lopes était le plus prompt sur le second ballon et permettait à Ike Ugbo de tromper Steve Mandanda à bout portant (14e). Malheureusement, l'euphorie a été de courte durée. Une dizaine de minutes plus tard, Yoann Salmier a été logiquement exclu pour une semelle haute sur Lovro Majer (26e). Un fait de jeu qui a dicté la suite des événements.

Acculés dans leur moitié de terrain, les Troyens ont dû résister à des Rennais qui ont dans un premier temps eu beaucoup de mal à mettre de la vitesse pour prendre à défaut la défense adverse. L'égalisation dès le retour des vestiaires par Baptiste Santamaria (48e) a laissé envisager une seconde période à sens unique. Mais les joueurs de Bruno Irles n'ont pas flanché, notamment grâce à un Gauthier Gallon très solide (voir plus bas). Avec 13 tirs et plus de 70 % de possession après le repos, Rennes a beaucoup tenté mais a connu trop de déchet dans les 30 derniers mètres.

Genesio : « On a joué un petit peu comme des touristes »

lire aussi

La 6e journée de Ligue 1

Le joueur : Gallon a tenu bon

Le dernier rempart troyen est pour beaucoup dans ce point arraché héroïquement par l'Estac ce dimanche. L'ancien meilleur gardien de Ligue 2 a multiplié les interventions franches. D'abord sur cette remise de Bourigeaud (30e), puis sur un tir puissant d'Hamari Traoré (38e). Il s'est aussi couché rapidement sur une tentative de Santamaria (44e). Mais il a surtout réalisé deux parades XXL sur deux coups de tête de Bourigeaud (63e) et d'Arthur Theate en toute fin de rencontre (90+3).

Le fait : Gouiri, première discrète

Aligné d'entrée par Genesio, trois jours après son transfert en provenance de Nice, Amine Gouiri a joué plus d'une heure pour sa première sortie sous ses nouvelles couleurs. S'il s'est distingué rapidement sur un bon centre que Terrier était tout proche de reprendre (11e), il a ensuite disparu des radars. Très libre, il s'est souvent retrouvé dans des positions excentrées et a parfois déserté la surface de réparation. Il a manqué sa tête sur un centre plongeant avant le repos (45+3), puis a donné un excellent ballon à Bourigeaud qui a buté sur Gallon (63e).

lire aussi

Le classement de Ligue 1