"Sans Vitry-sur-Seine, je ne serais pas Cédric Bakambu"

SO FOOT
·1 min de lecture

Comment ça se passe pour toi à Pékin ? J'ai vu que tu es sorti de quarantaine et que tu vas pouvoir attaquer la nouvelle saison avec le Beijing Guoan...
C'est ça. J'ai été testé positif en revenant de Paris. Je n'avais pas de symptômes, mais je suis donc resté enfermé pendant un mois et là, je viens de sortir. J'ai repris l'entraînement avec l'équipe, ça fait du bien. Et on va reprendre le championnat le 20 avril.

Pendant l'intersaison, as-tu pu passer par chez toi, à Vitry-sur-Seine ?
Oui, comme à chaque fois que je passe en France. C'est comme un rituel : je vois la famille, je fais un petit match avec les amis sur les terrains où on s'amusait plus jeunes. D'ailleurs aujourd'hui, la plupart des city-stades ont été refaits et sont en synthétique. On en profite.



Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com