Voile - Coupe de l'America - Luna Rossa résiste toujours à Team New Zealand lors de la Coupe de l'America

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Luna Rossa et Team New Zealand sont toujours à égalité (3-3) lors de la Coupe de l'America après la journée de samedi. Luna Rossa s'accroche. Le défi italien est toujours à égalité (3-3) avec le grand favori et tenant du titre en Coupe de l'America, Team New Zealand, après les courses de samedi disputées sous un ciel bleu et par vent faible dans la baie d'Auckland. Comme vendredi, le voilier de Jimmy Spithill s'est même payé le luxe de prendre l'avantage, en remportant la cinquième manche dans le port d'Auckland avant de voir les Néo-Zélandais revenir à l'issue de la sixième. lire aussi La journée de vendredi Bien aborder le départ reste la clé pour réussir sa course. Avec un timing parfait dans les manoeuvres de pré-départ, Luna Rossa a passé la première porte avec 22 secondes d'avance dans la cinquième manche. Un avantage qui ne les a pas empêchés de rester constamment sous la menace des Kiwis : malgré leur position favorable, les skippeurs de Luna Rossa n'ont terminé la course qu'avec 27 secondes d'avance. Blair Tuke, équipier de Team New Zealand « On a encore beaucoup de travail, c'est une bataille serrée » Les Néo-Zélandais ont répliqué dans la course suivante, en l'emportant plus nettement. Une erreur de Luna Rossa leur a permis de prendre l'avantage et de passer la première porte avec 51 secondes d'avance. L'équipage de Peter Burling a manoeuvré sans pression pour finir avec 1'41" de marge. « Contents de finir comme ça une nouvelle journée serrée », a commenté Blair Tuke, équipier de Team New Zealand. « Évidemment, le bateau a fait la différence sur la vitesse au début, ça fait plaisir. Mais on a encore beaucoup de travail, c'est une bataille serrée », a-t-il ajouté. lire aussi L'actu de la Coupe de l'America Les deux équipages restent au coude-à-coude, comme depuis le début de la prestigieuse régate qui consacrera le premier qui décrochera sept victoires. Un scénario inattendu tant les Kiwis, vainqueurs trois fois (1995, 2000, 2017), semblaient les grands favoris face à Luna Rossa qui la dispute pour la première fois. En cas de victoire, les Italiens seraient seulement la deuxième équipe européenne à remporter l'Aiguière d'argent, après le syndicat suisse Alinghi en 2003 et 2007.